RAGNAROK - Malediction

Chronique

Pochette de l'album Malediction par Ragnarok
  1. Blood of Saints
  2. Demon in my View
  3. Necromantic Summoning Ritual
  4. Divide et Impera
  5. (Dolce et Decorum est) Pro Patria Mori
  6. Dystocratic
  7. Iron Cross – Posthumous
  8. The Elevenfold Seal
  9. Fade Into Obscurity
  10. Sword of Damocles
  11. Retribution (titre bonus exclusivement disponible en vinyle)
Par S.

Publié le 27/10/2012

 

Mise en abîme

 

Deux ans après Collectors of the King, Ragnarok nous revient avec son septième opus "full-lenght". sobrement intitulé Malediction. Ah.. Quand on connait un minimum la carrière de nos amis norvégiens, il est plus que légitime de se demander ce qu'il va encore nous tomber sur le coin de la gueule. Et pour cause.

 

Visuellement déjà - sans que ce soit certes une réelle innovation - l'artwork affiche d'emblée une certaine classe.

ARCD106

 

Rien de nouveau dans les thèmes abordés, si ce n'est que personnellement je trouve que les teintes utilisées apportent un plus à l'aspect pour le moins dérangeant du visuel. Trop de formations de black metal se complaisent dans le noir et blanc ce qui me gonfle profondément vu la réduction de l'impact visuel de certains albums en monochromie. Eh, quitte à être casse couille jusqu'au bout, je ne fais pas partie des gens qui pensent que le contenant n'est pas utile à un bon opus, l'oeil étant le premier sens visé, il est important que l'impact soit le plus puissant possible.

 

Ce qui me plait beaucoup avec Ragnarok c'est cette volonté de rester à tout prix fidèle à son orientation musicale. Depuis les débuts de la formation, aucune sortie ne déroge à la règle : un black metal sombre, puissant, extrêmement agressif. Certains comparent à cet entêtement à Dark Fu ou encore Marduk, dans l'idée, pourquoi pas, "évolutions" semblables, bien que fondamentalement différentes. 

 

Combien de fois nous pouvons entendre ces pathétiques rengaines "le black, c'était mieux avant". Avant quoi ? Non mais sérieusement, peut-on vraiment regretter, voire carrément reprocher l'évolution d'une formation ? Tous ces gens qui n'ont toujours pas compris que la musique était avant tout une histoire de feeling, honnêtement je les plains. Les attentes de tous évoluent, fort heureusement d'ailleurs, toutefois, c'est avec un plaisir certain que je retourne dix ans en arrière avec Ragnarok avec un style peut être pas hors normes mais au moins hors du temps. 

 

Band-photo-net-big-version

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Malediction est un album dans la même veine que ce que je perçois comme la meilleure sortie du groupe à ce jour, à savoir Arising Realm (1997). Un savant mélange de puissance et d'agressivité mené avec brio d'un bout à l'autre de ces 10 titres, purement et simplement assommants. La puissance semble d'ailleurs être devenue un vrai leitmotiv, tout y passe au cours de l'écoute de ce nouvel opus. Technique, oui et non, comparativement à d'autres styles, cependant, la grosse force de Ragnarok s'affirme une fois de plus à travers une mise en place ultra carrée, aucun répit n'est accordé à l'auditeur qui fini l'écoute presque à bout de souffle tant les compositions sont aussi prenantes les unes que les autres.

Si vous cherchez de la nuance, forcément, ce n'est pas la peine de vous pencher sur le sujet. Ragnarok enfonce le clou de façon horriblement grasse, rendre dedans au possible, sans aucune retenue.

A mon sens, Malediction rempile à merveille grâce à la hargne de musiciens compétents qui ne perdent pas leurs temps en expérimentations diverses. Brutal, bien que sans réel apport de nouveauté dans le genre, nous avons là un opus qui permet de se prendre une bosse grosse claque façon 90's et j'en redemande avec plaisir. 

Un album qui plaira sans nul doute -entre autres- aux fans de Taake.

 

ban

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports