RED DEAD - Therapy of the Evil

Chronique

Pochette de l'album Therapy of the Evil  par RED DEAD
  1. Therapy of the Evil 
  2. All Hallows Evening 
  3. Nightmares 
  4. Cut And Kill  Vengeance 
  5. Brewer of Death 
  6. Demons Visions 
  7. Bestial Human 
  8. Ghost From The Old Port 
  9. Malted Venom
  10. Tortured Spirits

Site(s) du groupe :

Site web de RED DEAD
Par olivier no limit

Publié le 05/11/2017

 

Ceux-là sont des cas ! En regardant leur discographie j’ai vu qu’ils ont pondu deux EP …et pas moins de 5 live ! Bref, de la musique qu’on aime choper sur le vif et qui a besoin de la scène pour exister, ce qui est le cas du rock et du metal en général. Et voici leur premier vrai album en la personne de « Therapy of the Evil ». De qui je parle ? Et bien de RED DEAD, groupe Basque originaire de Bayonne, qui né en 2011 a déjà connu pas mal de remous dans son line up. Ces mecs ont le diable au corps !

 

Quant à l’écoute de leur musique on se retrouve plongé, la tête la première, dans un death old school pur jus. D’ailleurs sur leur page Facebook on peut lire qu’ils aiment des combos tels que CANNIBAL CORPSE ; DEICIDE, OBITUARY, IMPALED NAZARENE. Voilà, j’ai campé le décor. Pour la petite histoire ils basent leur musique sur l'histoire d'un personnage, dont les aventures constituent le fil conducteur de leurs compositions. Je cite « Cette créature hybride entre un humain et une entité chimérique, va s’extraire d’une vie sordide, pour découvrir des pouvoirs dont il ne mesure pas encore la dimension. Chaque morceau est un moment de la vie de Red. »

 

Et musicalement, on a le droit à un mix à l’ancienne qui va comme un gant à leur musique. Growl profond et caverneux, batterie excitée, grosse basse et son de guitare bien corrosif au programme. Le chant peut parfois suivre le riffing note par note comme dans « Nightmares « à la basse qui claque, énorme. Ils sont souvent rapides et sombres comme le veut le style (Cut And Kill), voire speed tout en pouvant distiller un groove chaloupé tel ce « Vengeance » qui se fait alterner ses deux particularités. On y trouve des rythmiques grasses un peu thrashy (Ghost From The Old Port), mais ils peuvent aussi jouer la gamme d’un chaos maitrisé ourlé de quelques dissonances (Malted Venom). Et peuvent ils ont aussi la propension à exécuter des riffs obsédants qui mettent l’auditeur dans une transe un peu malsaine (nyark !nyark !). Enfin, leurs titres aiment les changements brusques de tempos et leur riffing est plutôt varié au sein d’un même titre.

 

Bref, c’est old school, c’est méchant, c’est nerveux et surtout cela dégage un vrai parfum « vieille école » qui semble venir principalement de Floride via des années qui ne mourront peut être jamais. Et en plus ce n’est pas original et c’est vraiment bien senti ! Tout ce qu’on leur demande.

 

 

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports