RED MOURNING - Under punishment’s tree

Chronique

Pochette de l'album Under punishment’s tree  par RED MOURNING
  1. A WHOLE DIFFERENT LIFE
  2. CALLS OF PAN
  3. UNDER PUNISHMENT'S TREE
  4. SLOW BEND
  5. DYING DAYS
  6. CLENCH THE MYSTERY
  7. BLUE DRUMS
  8. GROW MY FEATHERS
  9. UP FROM THE BARN
  10. A QUESTION
  11. THE CHAPEL
  12. CHAINED T THE STONES
  13. CROSS THE MOAT

Site(s) du groupe :

Site web de RED MOURNING
Par olivier no limit

Publié le 11/02/2018

Télécharger légalement

Leur dernier album datait de 2014 et avait pour nom « Where Stone and Water Meet ». Voici enfin ils remettent ça avec « Under punishment’s tree » et c’est tant mieux car RED MOURNING n’a rien perdu de sa superbe ni de de son originalité. Alors pour ceux qui ne connaissent pas c’est un mélange entre groove metal, hardcore, stoner où du gros son côtoie ….de l’harmonica, du blues, du southern rock. C’est cela RED MOURNING, la rencontre entre le feeling du blues et la violence d’un certain metal. C’est un peu comme s’ils avaient extirpé tout ce qui est né musicalement dans le sud pour en faire leur marque de fabrique. Chamboulement des époques, croisement improbable des genres.

 

J’avais trouvé « Where Stone and Water Meet » légèrement moins violent que son prédécesseur « Pregnant with Promise » (2011), bin là l’agressivité explose toute portes ouvertes avec des entractes vraiment déroutants et sens de la finesse et de l’éclectisme... De « A whole different life » qui se fait alterner son pachydermique , gosier agressif avec une voix plus claire ressemblant un peu à celle du chanteur de HEADCHARGER , en passant par « Calls of pan » dont les riffs d’intro sont plutôt death, c’est eza changeant, virevoltant avec une sacrée fluidité le tout empaqueté dans un sens certain de la mélodie. ….sans oublier cet harmonica qui arrive là où personne ne l’attend. Une sorte de bulldozer qui aurait pris le parti de rouler dans des tas de direction avec brio. Arrêt sur image, car arrive « slow bend » blues à l’acoustique ; on dirait ZAKK WYLDE qui chante.

 

Et l’impression persiste sur le début de « dying days » avant que le heavy rock ne mute en hardcore. Percutant et percuté. Ça pulse à la BUKOWSKI (groupe de stoner Français) mais en plus méchant sur « clench the mystery » et puis « blue drums » prend des allures de litanies indiennes. « Grow my feathers » déboule dans la même veine que celle d’un PANTERA et « up from the barns » dégouline de groove. « A question « est épuré avec sa belle voix et son piano bastringue »alors qu’on reçoit en pleine face « the chapel » entre dissonances, rapidité et une certaine technicité des riffs. Va hop de la slide et de la guitare folk sur le beau « chained to the stones ».Et on finit en beauté sur le rock/metal /stoner « cross the meat ». Voilà, je vous ai fait du titre par titre version flash. Un bon album !

 

 

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

Télécharger légalement

/// Contenu similaire

/// Live reports