RESCUE RANGERS - Guitars and dust dancing

Chronique

Pochette de l'album Guitars and dust dancing par Rescue Rangers
  1. Sounds Of The Katana
  2. Hassan Sabbah
  3. Annoyed
  4. Black As Bastet
  5. Guitars And Dust Dancing
  6. Spear
  7. Scary Black Holes
  8. In Cathedralica
  9. King Cobra
  10. The Scorpion Deathlock

Site(s) du groupe :

MySpace de Rescue Rangers
Par .:Niklas:.

Publié le 18/06/2009

 

.:Stoner Rock:.

Existerait-il une véritable scène stoner en France ? Cette question qui brûle les lèvres des amateurs du genre va sûrement trouver sa réponse avec les quelques prochaines sorties prévues sur l’hexagone (à suivre sur MetalFrance). L’une d’entre-elles se nomme « Guitars and dust dancing » de Rescue Rangers. Initialement créé en vue de produire qu’un unique E.p. « Masters of the middle finger », sorti en 2005, le groupe à décidé de remettre le couvert cette année et sur long format !

Le moins que l’on puisse dire c’est que ce « Guitars and dust dancing » sonne bien plus fort qu’au simple hommage à une scène sudiste américaine auquel on aurait pu s’attendre.
Bien sûr, l’artwork évoquant les grandes étendues désertiques des Etats-Unis est quelque peu cliché, bien sûr qu’il est difficile de ne pas penser à Kyuss ou Queen Of The Stone Age à l’écoute du disque. Et puis quoi ? Il y a franchement plus dégueulasse comme référence ! Mais il serait vraiment regrettable de s’arrêter à ce constat, limitant de la musique des Rescue Rangers à de la redite.
Tout d’abord, techniquement l’ensemble des titres font preuve d’un professionnalisme étonnant. Les compositions sont solides, le trio jonglant habilement entre ses envies de faire cracher la saturation et la maturité ressentie dans la propreté du son.
Le son justement, est tout à fait bluffant, mettant parfaitement en avant la dualité de la musique de groupe. Il est important de souligner tout de même que le mastering à été confié à un certain Alan Douches, qui a déjà travaillé pour Mastodon, Sepultura, Hatebreed… Et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il a fait un travail remarquable !

Mais le véritable point fort de ce « Guitars and dust dancing » c’est la capacité du groupe à avoir incorporé à son Stoner pur et dur des courants inattendus et ce avec une réussite déconcertante ! Il est effectivement difficile de masquer le plaisir qu’on prend lorsque l’on passe d’un power-pop "Annoyed" au boulet de canon gras et lourd au possible de "Black As Bastet". Les trois zicos savent faire parler leur instruments, afin de faire voyager l’auditeur dans leur Desert Rock coloré par les mélodies chaudes qui font monter la température jusqu’à une aridité quasi suffocante à coup de gros riffs bien sentis.
Force est de reconnaître également que la voix n’est pas tout à fait étrangère à la réussite complète du disque tant le vocaliste module sa voix au grès des riffs qu’il distille habilement. Le couple basse/batterie ne sera pas en reste assurant la fluidité remarquable des compositions.

« Guitars and dust dancing » est sans conteste un des gros pavés français annoncé sur ma scène stoner. Alliant puissance et ambient avec talent, Rescue Rangers met la lumière sur une scène française qui semble en ébullition. Ce premier album est impressionnant de classe et de maturité. Il est évident que le disque est à écouté, mais aussi à réécouter encore, et encore !

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports