REVOCATION - Revocation

Chronique

Pochette de l'album Revocation par Revocation
  1. The Hive 03:51
  2. Scattering the Flock 05:37
  3. Arch Fiend 05:52
  4. Numbing Agents 03:24
  5. Fracked 03:58
  6. The Gift You Gave 05:39
  7. Invidious 04:34
  8. Spastic 04:03
  9. Entombed by Wealth 04:15
  10. A Visitation 05:53

Site(s) du groupe :

MySpace de Revocation
Par olivier no limit

Publié le 21/09/2013

Télécharger légalement

« Revocation » par REVOCATION ; c’est la deuxième fois que je m’écoute un de leur album et le moins que l’on puisse dire, c’est que leur musique frappe fort et loin !......Du moins quand on aime.

Ils viennent de Boston et pratiquent un genre que l’on pourrait nommer death /thrash/technique. Si je devais parler de leur musique, je redirai ce que j’avais écrit à propos de leur « Chaos of Forms » paru en 2011.

D’abord il y a la technicité monstrueuse de David Davidson (Chant, Guitare). Ce mec manie sa 6 cordes avec une maestria hors norme qui le range d’emblée dans le rang des gratteux hors normes. Du coup il développe des riffs monstrueux, des solos prog qui vous envolent loin dans la lumière, si bien sûr vous aimez le style. Car pour certains cela risque de friser la démonstration.

De plus sa voix est pleine d’un growl très coléreux. Ce qui m’amène au deuxième point : cette galette pulse une plâtrée de rage extrême. Vous vous prenez les morceaux en pleine tête car ici c’est du lourd, du méchant.

Enfin il existe une certaine variété dans leurs titres :

Grosso modo, les 3 premières pistes charrient un death/thrash, thrash/death percutant, violent et techniquement haut de gamme (attention ce n’est pas SUFFOCATION ni ANNIHILATOR, ce serait plutôt un RUSH relooké au gout du jour version metal qui aurait avalé de la dynamite !)

Ensuite de la piste 4 à la 7 ils varient le menu ajoutant de petites flagrances diverses avec le très speed « Invidious » qui est excellent et « The Gift You Gave » respirant le death melo.

Enfin pour les trois autres compo le tempo se fait plus medium, et j’avoue que c’est la partie de leur « disque » (comme on disait dans le temps) que j’aime le moins : on s’essouffle un peu.

Alors il est certain qu’il faut aimer l’extrême technique qui arrache. Ce qui paraitra de la démonstration ou du « trop d’un seul coup » pour certains sera du top pour un autre.

Perso j’aime les 2/3 de cette rondelle et je baisse ma garde au dernier tournant, mais ces types sont à découvrir pour ceux qui aiment et à respecter pour ceux qui n’aiment pas : ils sont d’une dimension certaine.

 

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

Télécharger légalement

/// Contenu similaire

/// Live reports