REVOLTED MASSES - Us or Them

Chronique

Pochette de l'album Us or Them par REVOLTED MASSES
  1. Savage Temper
  2. Us or Them
  3. War in Heaven
  4. Reason of Unreason
  5. Slave of God
  6. Avdei Far'oh
  7. Disaster Capitalism (The Rise of)
  8. DeathBlock11
  9. f72726f72
  10. Tale of a Tortured Soul
  11. Revolted Masses

Site(s) du groupe :

MySpace de REVOLTED MASSES
Par olivier no limit

Publié le 11/12/2013

 

Bientôt la fin de l’année, une de plus pour METAL FRANCE qui vit ou survit selon le nombre de chroniqueurs et de chroniqueuses dans l’équipe. Perso si parfois je continu, c’est pour driver ma passion et vous hurler : LE METAL EST PARTOUT (enfin presque) ! Eux se nomment REVOLTED MASSES et ils sont Grecs.

La Grèce a beaucoup fait parler d’elle ces derniers temps, mais pas pour son climat ni son passé prestigieux. Banqueroute, chômage, dette européenne et pas mal de grosses fortunes planquées quelque part pendant que des gens vivent dans la misère. REVOLTED MASSES est un groupe de là-bas et autant vous dire qu’ils éructent leur dégout de la politique et du pouvoir à coup de metal.

Né en 2008 à Athènes, ils déboulent avec leur premier vrai album et cela fait mal.

Leur style est un mélange bien connu des metalleux : du death / thrash. Ici le death est techniquement bien charpenté et leur thrash joue sur les deux tableaux : old school et groove. Rajoutez un growl caverneux comme on aime, le tout saupoudré de quelques salves H&C et, cerise sur le gâteau, des lignes musicales orientales qui transcendent leurs mélodies et leur musique.

C’est du metal extrême, avec des riffs et rythmiques qui à la fois ne font pas de quartier, (bien orgasmique est la bête), mais ils savent y mettre une musicalité d’au-delà les mers, comme un voyage vers des contrées lointaines.

Au début on se dit qu’ils jouent dans une gamme ultra connue, sauf que le mélange d’influences est judicieux grâce à ce côté oriental qui habite leur musique . De plus ils cultivent la diversité d’un titre à l’autre : musique traditionnelle en début de «War in Heaven », avec cette voix comme une prière qui accompagne leur death ou bien encore « Reason of Unreason’ » qui charrie un riff entre hardcore et heavy trash,sans oublier « Slave of God » qui vous prend aux tripes.

À rajouter que leur mix semble est fait « himself » mais sonne comme du boulot de pro.

Une rondelle qui commence avec le discours de Martin Luther King et qui finit avec du bon vieux old school des familles.

Le metal est partout (ou presque) et il l’affiche parfois avec un certain talent , du moins une petite touche à eux qui relooke un style plus qu’embouteillé.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports