RIVAL SONS - Hollow Bones

Chronique

Pochette de l'album Hollow Bones par RIVAL SONS
  1. Hollow Bones, Pt. 1
  2. Tied Up
  3. Thundering Voices
  4. Baby Boy
  5. Pretty Face
  6. Fade Out
  7. Black Coffee
  8. Hollow Bones, Pt. 2
  9. All That I Want

Site(s) du groupe :

Site web de RIVAL SONS
Style : voir chronique
Par olivier no limit

Publié le 15/06/2016

Télécharger légalement

« Hollow Bones » du groupe RIVAL SONS. Je pense avoir chroniqué tous leurs cd en me disant à chaque foisla même chose : « bon allez encore un à critiquer ; c’est du classic rock et du rock psychè des 70’, j’aime mais je vais finir par m’en lasser ». Et à chaque fois je suis resté scotché car ils sont vraiment bons. Pour les avoir vu sur scène, je peux vous dire que quand Jay Buchanan chante c’est de la folie, aussi barré qu’un MORRISON avec une voix qui donne le frisson portant les intonations d’un ROBERT PLANT.En fait ils offrent tout ce qu’ils ont dans le ventre et cela se sent. Parait qu’ils aiment LED ZEP, les DOORS, les WHO ; ok, mais ils n’en sont pas des copies, car ils ont réussi à se forger un style bien à eux. À tel point qu’ils ont pu tourner avec DEEP PURPLE, AEROSMITH et que BLACK SABBATH himself les a demandés pour leur tournée d’adieu, c’est un signe ! Et là qu’en est-il ?

Et bien un cd enregistré en trois semaines, comme au bon vieux temps; de plus il n’y a que 9 titres, le format que l’on avait à l’époque des vinyles. Du coup leur musique est juste comme il le faut, aucune longueur, efficace. Certainement l’album le plus rock qu’ils aient fait, du moins le plus direct tout en étant le plus personnel au niveau des références. Un savant mélange de riffs gorgés du feeling des 60 / 70’, jouant en alternance avec un refrain ou un couplet plus cool ou du moins mélodique comme « thundering Voices » terriblement accrocheur ou ce « Baby Boy » mélange de flagrance THE CULT qui aurait rencontré LED ZEP. Après je ne cite que quelques compos, mais au bout de deux écoutes une évidence se fait : si vous aimez une certains scène vintage, rien à jeter ! Un chapelet de titres réussis de bout en bout tels que «Hollow Bones, Pt. 1 », « Tied Up « , « Pretty Face” .

Et puis il y a aussi de petits bijoux plus cool, à forte connotation Bluesy , comme « Fade Out » qui aurait pu être chanté par une certaine JANIS JOPLIN avec un petit quelque chose des BEATLES ou encore ce « Black Coffee », sorte de blues boogie gospel où cette fois ci JANIS rencontre la bande à Robert Plant. Enfin « All That I Want » qui clôt l’album sur un chant presque a capela bourré d’une grande intensité affective.

Après autant prévenir les fans de hard rock ou de son heavy, ici par de tuerie à coup de grosses décibels, on est dans la gamme d’un rock des premiers âges, embué de blues, de groove, de feeling, porté par des musiciens vraiment bons comme ce guitariste aux solos mordants, ce bassiste qui donne du ressort à leur musique et ce batteur au frappé magique. Perso le pied et quand je pense à ce qu’ils peuvent dégager sur scène, cela promet.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

Télécharger légalement

/// Contenu similaire

/// Live reports