ROZZ - 2009

Chronique

Pochette de l'album 2009 par Rozz
  1. Rien
  2. Les Légions du Démon
  3. Rozz
  4. L'Exterminateur
  5. Ku Klux Klan

Site(s) du groupe :

MySpace de Rozz
Style : voir chronique
Par Gegers

Publié le 15/09/2009

 

(Heavy Metal)

En toute primeur, et avec à peine plus de 6 mois de retard (hum hum), Metal France vous propose la chronique d'un revenant de la scène heavy metal française des années 80. Rozz, puisque c'est ce groupe dont il s'agit, doit rappeler quelques souvenirs aux bons élèves assis au premier rang qui n'ont raté aucune sortie d'un groupe français entre 80 et 88 (la bonne époque!). Rozz, c'est en effet un album en 1986 (Une Autre Vie) et puis...plus rien! Blackout total pour ce groupe qui ne repointe le nez qu'en cette morose année 2009 avec un EP pas piqué des vers : au menu 5 titres, dont deux morceaux déjà présents sur l'album Une Autre Vie. 5 titres pour 20 minutes de musique, c'est un peu court me direz-vous, surtout qu'après plus de 23 ans d'absence, d'aucuns auraient pu penser que le groupe aurait des pelletés de morceaux inédits à nous proposer. Mais prenons avec plaisir ce que l'on nous offre, et jugeons plutôt de la qualité des trois nouveaux morceaux proposés :
Lorsque Rien, le premier d'entre eux débute, il faut bien avouer que le son étouffé rappelant lui-aussi les années 80, ne montre pas le groupe sous son meilleur jour. Néanmoins, grâce à un riff des plus efficaces et un chant écorché vif vraiment convaincant, l'auditeur ne tarde pas à entrer dans la danse! Largement aussi convaincant que les récents Satan Joker ou ADX, Rozz livre avec Rien une petite tuerie de heavy 80's comme l'on en a pas entendu depuis bien longtemps (les années 80?)
Le deuxième inédit, l'instrumental Rozz, a bien vite fait de nous rappeler Maiden avec ses cavalcades guitaristiques. Loin d'être ennuyeux, ce morceau offre un véritable plaisir d'écoute. Alternants passages rapides et mid-tempo, Rozz permet d'apprécier le talent de chacun des musiciens composant le groupe.
Troisième et dernier inédit, L'Exterminateur se révèle intéressant principalement grâce à des paroles irrésistibles, sans atteindre le niveau musical d'un Rien.
Rescapés de l'album Une Autre Vie réenregistrés pour l'occasion, les deux morceaux restants sont aussi les moins convaincants : le mid-tempo Les Légions du Démon, aux paroles un peu clichesques, ne finit par convaincre que lorsque le tempo s'accélère en milieu de morceau. Idem pour le titre final Ku Klux Klan qui n'éveille l'intérêt que lors du démarrage de sa partie instrumentale qui se révèle quant à elle dantesque!
Grâce à ce retour discret, Rozz prouve qu'il n'a visiblement rien perdu de sa verve d'antan et est également capable de composer de nouveaux titres vraiment convaincants (même s'il est fort probable que ces morceaux aient été composés dans les années 80). Reste à confirmer avec un album complet (et une meilleure production) pour que Rozz reprenne sa place d'outsider du heavy français. Un EP à recommander chaudement!

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports