RUNNING WILD - Rapid Foray

Chronique

Pochette de l'album Rapid Foray par RUNNING WILD
  1. Black Skies, Red Flag 04:44
  2. Warmongers 04:29
  3. Stick to Your Guns 05:08
  4. Rapid Foray 04:47
  5. By the Blood in Your Heart 05:27
  6. The Depth of the Sea Nautilus 03:53
  7. Black Bart 05:06
  8. Hellestrified 04:22
  9. Blood Moon Rising 04:20
  10. Into the West 04:34
  11. Last of the Mohicans 11:11

Site(s) du groupe :

Site web de RUNNING WILD
Par olivier no limit

Publié le 01/10/2016

Télécharger légalement

Dans la série « l’emballage ne vaut pas vraiment le contenu » voici le nouveau RUNNING WILD alias Rolf Kasparek, car une fois de plus, pour ce nouvel album nommé « Rapid Foray », on a le droit à un projet solo plus qu’à un groupe. C’est Rolf qui assure la basse, les guitares, le chant, même si Peter Jordan s’occupe des solos et que la batterie a été assurée par deux trois batteurs différents quoique…mais j’y reviendrai.

Perso, j’avais bien aimé « resilient » paru en 2013, peut-être par ce qu’il faisait suite à « Shadowmaker »(2012) qui lui était franchement mauvais. Et là j’achète (et oui cela existe encore) ce nouveau cd avec sa cover branchée piraterie en me disant qu’on a le droit à un retour via les années d’or mais mon impression, au bout du compte, est mitigée. À la fois il y a de bons titres comme « Rapid Foray », enjoué et festif, des passages porteurs comme sur « By the Blood in Your Heart », avec sa cornemuse et son refrain à boire, à reprendre en chœur dans une taverne, avant de prendre la mer. il essaye même de varier le menu avec ce « "Stick To Your Guns », hard rock qui lorgnent entre ACDC et un vieux ACCEPT. On a même le droit à un titre long en la personne de « Last of the Mohicans ».

Bref l’ensemble en soit n’est pas désagréable, mais… Il y a la batterie avec la question qu’on peut se poser : est-elle jouée par des êtres humains ou bien est ce de la programmation. Elle bat comme une machine, sans se supplément d’âme qui fait que le jeu simple d’un Phil Rudd est un des meilleurs du monde dans la gamme rock. Du coup cela affadit la musique de RUNNING WILD. Elle manque de ressort comme aurait dit Darkgrinder, un ancien chroniqueur de METAL France. Ensuite RUNNING WILD fait du RUNNING WILD et c’est tout ce que l’on attend, mais il manque également l’esprit de groupe, de ce truc particulier, de cet impact musical qui fait qu’une formation distille sa musique enveloppée dans une aura qu’on ne trouve pas quand le metal émane d’une seule personne. Bien sûr il y a des groupes de black qui sont parfois le fruit d’un ou deux artistes, mais l’alchimie n’est pas la même, car ici on parle de heavy metal. On a besoin de muscle, de puissance et de frontal ! Alors c’est dommage, j’espère que la prochaine fois Rolf enregistrera avec un vrai groupe, cela pourrait faire toute la différence, car pour moi, ce « rapid foray », au bout du compte est moyen. Pas mal de compositions de cet album auraient pu prendre une sacrée consistance à plusieurs.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

Télécharger légalement

/// Contenu similaire

/// Live reports