SACRED MOTHER TONGUE - The Ruin of Man

Chronique

Pochette de l'album The Ruin of Man par Sacred Mother Tongue
  1. The End 03:44
  2. Anger Of Reflection 03:42
  3. Force Fed 03:38
  4. Two Thousand Eight Hundred 04:11
  5. The Man You Tried To Hide 04:45
  6. Talking To The Ears Of The Death 04:17
  7. The Assassin 00:51
  8. The Suffering 04:08
  9. Wake Up Call 04:06
  10. Numb 04:33
  11. My Sins Have Become My Fears 01:24
  12. A Final Idea 04:01
  13. Hour Glass 03:53

Site(s) du groupe :

MySpace de Sacred Mother Tongue
Style : voir chronique
Par Colas*

Publié le 03/03/2010

 

Genre : Metalcore

Bien je m’apprête à réaliser une chronique pour un genre que je ne connais que peu, le métalcore. Pourquoi je le connais peu ? Car de ce que j’ai entendu jusque ici, il y a trop souvent ce coté émo qui ressurgi bien que certains groupes ne soient pas du tout des mécheux ! En revanche je sais ce qui fait le metalcore, une rythmique précise, des couplets hurlé et des refrains en clair !
Inutile donc de préciser que Sacred Mother Tongue ne part pas avec l’avantage ! Pourtant je me décide à écouter ce premier album et très franchement je suis relativement bien surpris (y‘a de bons morceaux quoi)!

A ma première écoute je peux noter les références de ce jeune groupe, Lamb of God pour les rythmique plutôt recherchées et travaillées, Metallica pour le chant clair (bien qu’aussi très proche du timbre de Vortex de Dimmu Borgir) et malheureusement ces racines émos qui viennent pourrir nos nobles influences. Pour un premier album je dois dire que c’est tout de même bien réussi, le premier morceau nous plonge tout de suite dans ces influences très hardcores et violentes, mais toutefois un chant clair de très bon gout viens adoucir le tout !

Sacred Mother Tongue n’innove guère dans le métalcore, en même temps ce n’est que le premier album, mais ils ont à leur avantage une volonté de réussite qui se transmet de par l’écoute. Les soli sont destructeur, réfléchis, vraiment très bons et agréables à l’écoute, (ça ne bourrine pas que sur deux notes quoi) la rythmique est comme il se doit, efficace au possible, et la encore relativement complexes.
Malheureusement tous les clichés sont aussi présents, breakdowns, rythmes plus basiques et surtout le coté émo mièvre et surexploité qui réduit vraiment la qualité de l’écoute, ce qui est dommage vu comme la guitare se démène pour nous offrir quelque chose de bon.

C’est un album musclé, qui envoie malgré des défauts de manque de maturité, il y a des titres qui tirent leur épingle du jeu, Two Thousand Eight Undread, Numb et Hourglass (l’instrumentale) à mon avis les titres les plus convainquants et bien construits. Un point positif, la présence de mélodies, chants agréables et soli permettent de bien différencier les morceaux (chose difficile dans ce genre) mais rien de transcendant dans cet album toutefois, doit faire ses preuves . Voila je pense avoir été objectif, ami coreux, surveille ce groupe de près, tu en entendras surement bientôt parler !

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports