SATAN JOKERS - SEX OPERA

Chronique

Pochette de l'album SEX OPERA par SATAN JOKERS
  1. Intro 00:44
  2. Préliminaires à l'Infini 03:07
  3. Sexaholic 03:58
  4. King Sodom 03:40
  5. 00:45
  6. Club 6 Sex 6 04:02
  7. Asphyxie Erotique 03:47
  8. Charnel Déclic 04:40
  9. Professionnelle 04:30
  10. Mothers I'd Like to Fuck 01:06
  11. Milfs 04:32
  12. Promis 04:06
  13. Voyeurs 00:31
  14. Exhibition 03:24
  15. Transex 03:30
  16. Royaume Décadence 03:54
  17. Outro 00:51
  18. VIP-HIV 04:38

Site(s) du groupe :

Site web de SATAN JOKERS
Style : voir chronique
Par olivier no limit

Publié le 16/12/2014

Télécharger légalement

BRIGITTE LAHAIE cela vous parle ? C’est une ex star du porno et pourquoi l’avoir cité ? Et bien c’est une des nombreuses invitées de l’opéra metal de SATAN JOKER : « sex opera ».

On y trouve aussi Patrick Rondat, Stephane Burriez de LOUDBLAST, Olivier Del Valle de SHANNON, Fred Le Tazz de BLACK BEAR FURY, Boban de SNAKE EYE et d’autres encore.

C’est la fin du tryptique écrit en collaboration avec le psychiatre Laurent Karila, commencé en 2011 avec "AddictionS" (concept album qui évoquait l’accoutumance à la cocaïne) et "Psychiatric" en 2013 (à propos des maladies mental).

En plus du cd, on y trouve aussi un film nommé « la grande illusion » dont le sujet est le heavy metal en France des 80, au travers du périple de SATAN JOKERS, un petit plus vraiment sympa.

RENAUD HANTSON qui a participé à des « choses » comme « Starmania » ou « Notre dame de Paris » se révèle une fois de plus, n’en déplaise à ses détracteurs, comme un monsieur hors normes.

Alors qu’en est-il de cette offrande musicale qui honore la mort du Marquis de Sade mort il y a deux cents ans.

Et bien c’est une enfilade de petits bijoux allant du heavy, en passant par le hard rock et le rock sans oublier quelques titres plus soft, ou d’autres porteurs de groove, voire d’une teinte de prog, le tout pour parler de l’histoire de Sexaholic, cet homme addictif au sexe et qui au détour des morceaux nous décrit son univers où sexe rime souvent avec souffrance .

Travail de titan et résultat au top, car de « Préliminaires à l'Infini », en passant par « King Sodom », « Club 6 Sex 6 », «Asphyxie Erotique », «Professionnelle » avec en fin d’album quelques titres plus calmes (Voyeurs), on est transporté par la plume et la voix de Renaud qui là se surpasse vraiment.

Riffs mordants et variés, refrains mélodieux et puissants et très nombreux solos dispensés par des « bêtes » et invités nombreux, les morceaux, bien que nageant dans le même style se suivent et ne se ressemblent pas.

Une vraie surprise qui fait que cet opus fera partie de mon best of 2014.

Si on aime le style, on accroche porté par l’organe (vocal) de RENAUD qui sait y mettre une émotion réelle porté par des mots qui font mouche.

À quand la restitution scénique ?

 

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

Télécharger légalement

/// Contenu similaire

/// Live reports