SAXON - battering ram

Chronique

Pochette de l'album battering ram  par SAXON
  1. battering Ram
  2. The Devil’s Footprint
  3. Queen of Hearts
  4. Destroyer
  5. Hard and Fast
  6. Eye of the Storm
  7. Stand Your Ground
  8. Top of the World
  9. To the End
  10. Kingdom of the Cross
  11. Three Sheets to the Wind (The Drinking Song)

Site(s) du groupe :

Site web de SAXON
Par olivier no limit

Publié le 02/11/2015

Télécharger légalement

Indéboulonnable, indestructible, rangé du côté des groupes cultes, de ceux que le temps n’affecte en rien, voici « battering ram » du groupe Anglais SAXON.

Pas loin de quarante années d’existence, une légende forgée à coup de passion, continuant à tourner même quand le heavy était dans le creux de la vague, gagnant ses lettres de noblesse car ne baissant jamais sa garde, ils nous offrent là leur 21eme album.

D’emblée Paul Quinn et Doug Scarrat nous balancent leurs guitares en pleine tête. Riffs qui tuent, solos en forme de lames de rasoirs cisaillant notre quotidien.

Nigel Glockler, derrière ses fûts n’est pas en reste, ses problèmes de santé semblant loin derrière.

Quant au pousseur de voix, Biff, il maitrise son art à la perfection y mettant émotion et force.

Il y a comme un retour dans les années 80avec l’excellent et efficace « battering ram ».

Quant à the devils footprint » la rythmique du couplet sonne comme du heavy thrash à la sauce EXODUS !

Faut dire que c’est d'Andy Sneap qui est aux manettes et qu’il a travaillé avec des groupes comme EXODUS, TESTAMENT ou ACCEPT.

Et bien en parlant d’ACCEPT, « destroyer » y fait un peu penser avec en sus, un riff sur le refrain qui a quelque chose à voir avec celui d’un vieux DEEP PURPLE. « Eye of the storm « est implacable et des titres plus médium tel « to the end « sont bien en place.

Il y a aussi des morceaux comme « kingdom of the cross », plus intimiste, au chant parlé, presque ambiant, qui tranche un peu avec leur habituelle griffe mais qui est loin d’être désagréable. On peut y entendre, David Bower, acteur de son état.

Dommage que sur le cd que l’on m’a envoyé je n’ai pas « three sheets to the wind », le titre bonus, car parait qu’il sonne très rock n’ roll.

En tous les cas que voilà un album plus qu’honnête qui devrait ravir le cœur des fans et de ceux qui suivent de loin en loin ce groupe à l’aura qui n’est pas prête de s’éteindre.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

Télécharger légalement

/// Contenu similaire

/// Live reports