SCORPIONS - Live at Wacken Open Air 2006

Chronique

Pochette de l'album Live at Wacken Open Air 2006 par Scorpions
  1. Coming Home
  2. Bad Boys Running Wild
  3. The Zoo
  4. Loving You Sunday Morning
  5. Make It Real
  6. Pictured Life
  7. Speedy's Coming
  8. We'll Burn The Sky
  9. Love 'em or Leave 'em
  10. Don't Believe Her
  11. Tease Me Please Me
  12. Coast To Coast
  13. Holiday
  14. Lovedrive
  15. Another Piece Of Meat
  16. Kottak Attack
  17. Blackout
  18. No One Like You
  19. Six String Sting
  20. Big City Nights
  21. Can't Get Enough
  22. Still Loving You
  23. In Trance
  24. Bolero
  25. Ready To Sting
  26. Rock You Like A Hurricane
Par Gegers

Publié le 01/04/2008

 

(style : hard rock culte) Quelle belle réunion familiale que le Wacken, cette grand-messe du metal durant laquelle il fait bon se rappeler des souvenirs de vétérans. C’est ce festival que Scorpions choisit en 2006 afin d’organiser son ‘voyage dans le temps’, sous-titre de ce nouveau DVD. Au menu, un concert de plus de 2h15, mais un DVD finalement assez maigre.

Parlons tout d’abord du concert en lui-même. Ce dernier a en effet des allures de best of, le seul morceau post-‘Crazy World’ (sorti tout de même en 1990) joué lors du show étant ‘Love’em or leave’em’, extrait d’Unbreakable. Pour le reste, Scorpions nous gratifie de la quasi-totalité de ‘Lovedrive’ (6 morceaux), et de ‘Love at first sting’ (6 également), ses deux albums emblématiques. Malgré un montage parfois un peu brouillon (les passages d’un plan à l’autre étant bien souvent trop rapides), on prend un réel plaisir à voir les cinq membres du groupes s’éclater sur scène. Un plaisir décuplé lorsque le premier invité de la soirée, Uli Jon Roth, rejoint le groupe pour trois morceaux cultes du Scorpions Mark I (‘Pictured life’, ‘Speedy’s coming’ et ‘We’ll burn the sky’). Le guitariste n’a pas perdu de sa superbe, et le mariage de sa guitare lead avec celle du sous-estimé Matthias Jabs apporte une dimension supérieure à ces morceaux. Alors que les scorps se retrouvent de nouveau à cinq le temps de quelques morceaux (dont le rarement joué ‘Don’t believe her’), un nouvel invité de marque, l’instable mais talentueux Michael Schenker les rejoint sur scène pour quatre extraits de ‘Lovedrive’. Un Michael Schenker renfermé sur lui-même (comme à son habitude) et à la performance malheureusement plutôt moyenne (se plantant misérablement sur l’instrumental ‘Coast to coast’). Bon point d’ailleurs de ce DVD : le son est brut et n’a visiblement été que peu retravaillé au montage. Après un solo de batterie du fou furieux James Kottak, Herman Rarebell (membre du groupe de 1978 à 1996 et auteur de nombreux tubes) rejoint Scorpions pour deux morceaux, l’énervé ‘Blackout’ (qui voit Rudolf Schenker ressortir la Flying V à moteur et les célèbres fourchettes) et le tubesque ‘No one like you’. Le concert se termine enfin en apothéose et avec tous les invités sur le ‘Bolero de Ravel’, et un ‘Rock you like a hurricane’ au final en apothéose, qui donne vraiment l’impression d’être de retour dans les années 80.

Un DVD qui semble parfait de bout en bout donc, si l’on excuse l’absence de quatre morceaux, parmi lesquels ‘In search of the piece of mind’, le seul extrait de ‘Lonesome Crow’, le premier album du groupe, qui laisse donc à ce ‘voyage dans le temps’ un petit goût d’inachevé. Enfin, l’absence totale de bonus est dommageable. Il aurait été en effet sympa de passer un moment ou deux dans l’intimité du groupe, et surtout de voir les retrouvailles backstage entre les anciens membres et les membres actuels du groupe.
Ne serait-ce que pour la performance splendide et furieuse de Scorpions lors de ce concert, ce DVD vaut néanmoins l’achat. Un concert qui fera date.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports