SCOTTLAND - a tribute to Bon scott

Chronique

Pochette de l'album a tribute to Bon scott par Scottland
  1. rock'n'roll damnation
  2. Go down
  3. Dog eat dog
  4. Get it hot
  5. Dirty deeds done dirt cheap
  6. Riff raff
  7. Hell ain't a bad place to be
  8. Bad boy boogie
  9. Overdose
  10. If you want blood
  11. Sin city
  12. Down payment blues
  13. Rock'n'roll singer
  14. High voltage
  15. Whole lotta rosie

Site(s) du groupe :

Site web de Scottland
Par olivier no limit

Publié le 18/08/2007

 

(style :hard rock) « A tribute to Bon Scott » ! Milieu des années 70. Alors que des groupes comme Deep purple se mordent la queue, s’étiolant à force de ne pas pouvoir se renouveler, que le punk crache à la gueule de rock stars comme les Rolling stones et hurle « no futur », que la new vave pointe le bout de son nez et que le heavy métal gagne sa place, un groupe, hors des modes, commence à faire parler de lui. Il délivre un rock bourré d’énergie, basique, puissant, aux riffs inimitables. Son très jeune guitariste, armé d’une SG et habillé en costume d’écolier, se roule par terre sur scène, et son chanteur charismatique aux cordes vocales embuées de blues, hurle ses mots avec la puissance d’une tempête. Ce band s’appelle acdc et son chanteur Bon scott. Ce dernier décède en 1980, mais il marque à jamais l’histoire du rock.

Enregistré en 6 jours, Scottland est un album « tribute » de cette période. Un groupe de reprises, où en 15 morceaux, ces français rendent hommage à Bon. Cela leur permet de jouer live dés qu’ils le peuvent et à en croire les témoignages de sympathie sur leur site, comme dirait l’autre : sur scène ça déménage.

Quand à l’album, et bien messieurs, chapeau bas! On y retrouve avec fidélité l’état d’esprit d’acdc à cette époque. La section rythmique est bourrée de dynamite, simple et pleine de punch. Les solos fusent, électriques, style « t.n.t », dans la pure tradition « angus » et la voix se pose avec coffre, feeling et détermination, restituant avec justesse l’empreinte du « maitre-chanteur » disparu. Le choix des morceaux est judicieux, car on y retrouve les plus connus (whole lotta rosie, high voltage), mais aussi ceux qui avec le temps sont passés à la trappe (get it hot, don’t payment blues). Bref ce tribute ratisse avec ferveur et choix tous les albums du groupe à cette époque.

C’est à mon sens un bel hommage au hurleur disparu que ce cd là. Les fans de la première heure seront ravis, et les jeunes générations pourront y prêter une oreille attentive, histoire de découvrir ce qu’était acdc à cette époque, quand ils avaient encore tout à prouver. Pour que la mémoire rock ne s’éteigne pas. Let there be rock !!!

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports