SEMARGL - Satanic Pop Metal

Chronique

Pochette de l'album Satanic Pop Metal par Semargl
  1. I Hunger
  2. Sweet Suicide
  3. Drag Me to Hell
  4. God Is Not Love
  5. Tak, Kurwa
  6. Suck My Dick
  7. Labyrinth
  8. Join in Fire
  9. I Hate You
  10. Opium
  11. Anti I Am
  12. Loneliness
  13. Redire

Site(s) du groupe :

Site web de Semargl
Par Raven

Publié le 06/08/2013

Télécharger légalement
Semargl

 

 

 

Semargl !

Tout d'abord, un petit historique s'impose. Semargl est à l'origine un groupe de black metal mélodique qui s'est formé en 2007, et nous provenant d'Ukraine. Ils ont sorti 4 albums avant l'apparition du soi-disant controversée : Satanic Pop Metal. Et à partir de 2011, c'est le gros changement dans le style musical de groupe. Semargl garde plus ou moins une partie de son imagerie black metal, mais le reste … mais alors le reste, c'est la révolution !

Pour se faire une idée du black metal mélodique de Semargl :

Le crossover avait déjà plus ou moins commencé avec le quatrième album : Ordo Bellictum Satanas. Les notes de synthé façon ambiance électro-gogoth ont fait leurs apparitions dans les compositions de Semargl. C'est pas mal, mais là ou ça vaudra le détour, et qui deviendra l'image-de-marque-de-fabrique du groupe : les femmes gogoth plus ou moins dénudées. Un scandale pour les uns, un véritable divertissement pour les autres.

Semargl commence à diviser. Et la division sera effective avec la sortie en 2011 du single (et son clip) : Tak, Kurwa.

Le groupe confirme ses nouvelles directions. Musicalement, ça devient très mélodique, avec des notes de synthé facilement mémorisables. Et au niveau de l'image, tout est dans le clip, c'est clean comme la nouvelle formule de Semargl. C'est blanc comme nos semences les plus parfaites. Le groupe joue, c'est super original … ce sont surtout les femmes gogoth qui sont au centre de nos attentions. Visuellement parfait pour les amateurs de rinçage d'œil, un désastre pour ceux qui soutiennent la cause des Femen.

SATANIC POP METAL !

Et ouais ! Semargl sexpérimente à l'improbable mélange du black metal avec de l'électro-pop, donnant le terme ambiguë de : Satanic Pop Metal. Dans l'histoire du metal, ce n'est pas le premier groupe à s'éloigner du black metal pour proposer quelque chose de plus pop. The Kovenant l'avait déjà fait auparavant avec SETI, mais avec l'imagerie sulfureuse et sexy en moins. Rebelote avec Semargl et son cinquième album sorti en 2012, le suce-nommé : Satanic Pop Metal !

Avant de s'intéresser au contenu musical, mes yeux s'arrêtent comme par magie sur la pochette, où je vais essayer de faire la description. Exit le logo black metal du groupe, place à une typo plus à l'air du temps. Le Satanic Pop Metal est affiché façon 'clubbing', enfin je me comprends. Et le gros de l'illustration avec THE cul, le bas, la cartouchière, le string plus le petit nœud de papillon rose qui vont avec, et les mains de la donzelle qui font le signe du diable avec des ongles digne d'une maitresse dominatrice. Complètement naze ou chef d'œuvre provoquant la masturbation ?! Bizarrement, ça ne donne pas trop envie de réfléchir. Le baromètre se situera plus en bas par rapport à notre corps humain. Les hommes banderont, les femmes mouilleront, les Femen pesteront … ou rien de tout ça avec un gros sourire !

Satanic Pop Metal est composé de 13 chansons.

La durée des titres sont très courtes, l'album s'écoute rapidement. Sauf que c'est hétérogène, c'est parfois redondant car tous les morceaux se ressemblent presque. Mais dans la structure d'une composition, bien que basique, il y a des bonnes choses à souligner comme par exemple le travail des effets électroniques qui permet de faire ressentir l'ambiance cul à la Semargl. Tantôt électro-goth, tantôt électro-pop sur fond de grosses notes de guitare avec une voix black, les compositions de Semargl trouveront facilement un public alternatif branché porn et gogothisme. A noter aussi en guest la présence d'une chanteuse sur quelques titres. Et en parlant des titres, certains valent le coup d'oreille pour le contenu sexplicite, dont la palme du bon goût reviendra à : Suck My Dick !

Cette nouvelle orientation de Semargl est plutôt naïve, mais complètement assumée. Et musicalement, ils s'en sortent pas trop mal les pervers. Les conservateurs du black metal crieront au scandale. Il faut bien avouer que cette évolution est déroutante pour une bonne frange du public extrême. Mais c'est ça qui est rigolow en observant les divers critiques négatives envers Semargl !

En conclusion de Satanic Pop Metal, l'imagerie est terriblement supérieure à la musique. Personnellement et en tant qu'amateur de black metal, Semargl, c'était bien mieux avant. Mais comme je suis ouvert niveau déviance, cette évolution m'interpelle, et m'intéresse à suivre les actualités du groupe. Changer le nom du groupe aurait été plus judicieux, mais en gardant le patronyme Semargl, le projet a réussi à s'attirer les foudres du public metal extrême, et donc de se faire une méga publicité sur le net !

Pour terminer ce prolapsus révélateur en beauté, voici un jolie WTF du groupe avec le clip vidéo Discolove, sorti un certain 1er Avril 2013. Des étoiles, des couleurs flashy, des femmes qui se déhanchent, la voix pop de la nouvelle chanteuse, et les notes de guitare saturées en fond, vous attendent dans ce clip :

On va mettre les choses au point. J'aime le sexe, les femmes gogoth, et Satan. Semargl est devenu un véritable divertissement au même titre que les reportages de M6 sur le Hellfest. Ceux qui s'offusquent pour que dalle sont comme ceux qui signent une pseudo-pétition sur internet (et qui n'apportera rien, à part recycler de la merde). Ma note sera plutôt positive, alors que pour mal de personnes, Satanic Pop Metal de Semargl méritera un zéro pointé. Bref, c'est une histoire de goût et de déviance.

La morale de cette chronique : il faut savoir se détendre dans la vie !

Mika, avocat du Diable des scènes alternatives.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports