SHARP PRACTISE - Radiocity

Chronique

Pochette de l'album Radiocity par SHARP PRACTISE
  1. Bridge Across The Harbour
  2. 2. No Thanks
  3. 3. Bed Of Rhythm
  4. 4. Morgan's Creek
  5. 5. How Katie Feels
  6. 6. Choice Not Freedom
  7. 7. Family Of Nations
  8. 8. Paint My Dreams
  9. 9. Light Of The Day
  10. 10. How Do You Take It?

Site(s) du groupe :

Site web de SHARP PRACTISE
Style : voir chronique
Par Gegers

Publié le 24/11/2008

 

(pop rock et plus si affinités)

J’aime l’Ecosse, les pulls en polaire et les croque-monsieur. Oui, j’aime tout cela, et bien d’autres choses encore (passer la troisième vitesse sur ma voiture, passer mes nerfs sur du papier-bulle, contempler la niaiserie des hôtesses de l’air,…). Intéressant, n’est-ce pas ? Intéressant pour moi, mais s’il est plaisant de partager ses petits plaisirs dans une discussion, il est ardu de faire un exposé intéressant sur ces petites futilités sans endormir (ou tout du moins déstabiliser) son auditoire.

SHARP PRACTISE aime tout plein de choses également : le rock, la pop, le disco, le folk, le blues, etc. Seulement le groupe a choisi de nous le faire savoir et de partager avec nous tous ses amours musicaux. En conséquence, Radiocity, le second album de ces cinq Australiens, est marqué par une destabilisante diversité. Produit par Fran ASHCROFT (GORILLAZ), Radiocity teste notre ouverture d’esprit aux différents genres musicaux et passe du coq à l’âne avec une facilité et une conviction déconcertante.

Du coup, comment ne pas accrocher ne serait-ce qu'à quelques morceaux de ce Radiocity ? Impossible en effet de ne pas y trouver son compte. Les amateurs de U2 seront séduits par l’énergique Paint My Dreams. Vous aimez Bob DYLAN ? Pas de problème, SHARP PRACTISE a en réserve Morgan’s Creek, dont l’harmonica bien senti devrait vous convaincre. Fan de SPRINGSTEEN ? Ecoutez donc Light of Day, où cette fois c’est le saxophone qui viendra vous titiller les esgourdes. L’énumération des références pourrait continuer un bon moment encore : amateur de disco ? Choice not Freedom est faite pour vous. Hardos dans l’âme ? Laissez-vous séduire par Bed of Rhythm, pêchue et groovy à souhait. Aujourd’hui était un jour sans, vous êtes mélancoliques ? Allez, asseyez-vous devant la fenêtre, regardez tomber la pluie, et délectez-vous des 6 minutes de How Do You Take It.

Mais au final, cette richesse des genres et des ambiances ne mène nulle part. L’oreille est titillée un moment, mais peine à s’accrocher à l’ensemble de cet opus, finalement desservi par cette trop grande diversité. Les morceaux sont bien construits et montrent un jeune groupe plein de ressources, mais plus que la musique c’est finalement cette magnifique pochette post-moderne qui retient notre attention.

SHARP PRACTISE montre, avec ce Radiocity à la fois bancal et convaincant qu’il est un groupe talentueux. Il lui reste maintenant à contrôler ses ardeurs et à définir une ligne de conduite, où alors à conceptualiser cette approche inédite de la musique, en revendiquant ouvertement cette attitude ‘globalisante’ et en ne se déclarant pas un groupe rock comme il le fait dans son dossier de presse. Une énigme intéressante en tout cas.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports