SHINING - 8 ½ – Feberdrömmar I Vaket Tillstånd

Chronique

Pochette de l'album 8 ½ – Feberdrömmar I Vaket Tillstånd par shining
  1. Terres des Anonymes
  2. Szabadulj Meg Önmagadtól
  3. Ett Liv Utan Mening Featuring
  4. Selvdestruktivitetens Emissarie
  5. Black Industrial Misery
  6. Through Corridors of Oppression featurin

Site(s) du groupe :

MySpace de shining
Par olivier no limit

Publié le 09/09/2013

 

« 8 ½ - Feberdrömmar I Vaket Tillstånd » : nouveau méfait black metal du groupe culte SHINING.

 Il se compose de 6 titres écrit par Niklas entre 1996 et 2002  dont « Svart Industrial misery », « Självdestruktivitetens Emissarie », « Ett Liv Utan Mening »  tirés des albums : “Livets Ändhållplats” et “Angst” avec de nouvelles pistes de basse, de guitare et de clavier. Autre particularité de cette rondelle, il y a 5 guests aux vocaux : Famine de Peste Noire, Attila Csihar ( Mayhem, Tormentor), Pehr Larsson ( Alfahanne), Gaahl ( God Seed, Wardruna, ex-Gorgoroth), Maniac ( Skitliv, ex-Mayhem).

Alors on fait les fonds de tiroir et on s’entoure de figures marquantes du genre pour faire passer la pilule ou bien on est en face de quelque chose qui marque ?

Et bien j’opterai pour la deuxième possibilité.

Chaque titre à sa raison d’être.

 On ne reste pas indifférent, On ne peut pas.

On est touché par cette musique aux multiples ingrédients : les mots en Français de Famine, la voix étouffée et lointaine de Pehr Larsson,les guitares malsaines de « Terres Des Anonymes », le clavier, les arpèges et les blast beat de «Selvdestruktivitetens Emissarie » , le côté gros heavy doomesque et neurasthénique de « Szabadulj Meg Önmagadtól », l’aura criarde et désespérée de «Black Industrial Misery » , le mixage plus traditionnel mais tout aussi prenant de « Through Corridors Of Oppression » qui clôt cette album comme une oraison funèbre.

Je ne suis pas un grand connaisseur de black metal, aussi je ne sais pas ce que les puristes penseront de cette galette. En ce qui me concerne j’ai aimé les ambiances diverses, dégagées tout au long de ses 6 titres. Le feeling hypnotique de ces compositions est éclectique, prenant, tout en préservant l’âme noire et le talent de Niklas. Une sorte de demi-tribute en quelque sorte.

Chaque artiste apporte sa touche personnelle à l’édifice d’une musique à part, malsaine, désespérée qui porte pourtant cette part d'ombre qui est en nous.

Le black metal en rebute certains et en attire d’autres, mais ne laisse pas indifférent surtout dans une époque troublée comme la nôtre.

Cela sort le 23 septembre.

 

 

 

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports