SILENT LINE - SHATTERED SHORES

Chronique

Pochette de l'album SHATTERED SHORES  par SILENT LINE
  1. Frost of the Night 05:46
  2. Erosion 03:52
  3. Back and White 03:21
  4. Shattered Shores I Timeless Night 05:45
  5. Summer Song 05:40
  6. Starfall 04:08
  7. Shattered Shores II : a New Beginning 08:08
  8. Into the Chasm 04:39
  9. The Faceless Shadow 06:24
  10. Embrace the End 05:19

Site(s) du groupe :

Site web de SILENT LINE
Par olivier no limit

Publié le 27/11/2015

Télécharger légalement

Pour les fans de death mélo de qualité, frappé de sceau de l’excellence. Un bel hommage à ceux issus de la scène de Göteborg, là où est née la NWOSDM (New Wave of Swedish Death Metal, en référence à la NWOBHM, New Wave of British Heavy Metal), vous savez, cette ville qui donna naissance à des monstres comme IN FLAMES, AT THE GATES et bien sûr DARK TRANQUILLITY.

Seulement voilà le groupe dont je veux vous parler vient du Canada.

Né en 2008, il se nomme SILENT LINE et voici ce qui semble être leur troisième production en la personne de « SHATTERED SHORES ».

C’est un concept album.

Une ile, perdue dans le temps, rongée par la mer, assaillie par le gel, la glace, le feu, la nuit, les étoiles qui servent à exprimer les sentiments du désespoir, de la perte, de la peur.
Ceux qui y résident sur cette ile pourront ils la quitter ?pourquoi d'ailleurs sont-ils là ?

Et puis il y la tempête qui peut être, elle, un symbole de changements, qui apporte des jours meilleurs. Le tout est inspiré par le climat des hivers Canadiens.

Quant à la musique c’est un mélange de puissance, de belles mélodies pas si glacées que cela, d’un soupçon de prog.

Outre les riffs typiques du genre qui font penser à ceux d’IN FLAMES sur des titres comme « Into the Chasm », « Starfall », on y trouve une influence AMON AMARTH dans la voix ou sur des compositions comme sur l’intro de« Shattered Shores II : a New Beginning ».

Rajoutez un souffle speed metal melo à la HELLOWEEN quand déboule « Erosion » !

Les claviers ont une grande importance, et permettent de varier l’intensité de leur death, qui oscille parfois entre instants « prog mélodique » et « guitares puissantes et growl ».

Car il y a les voix.

Au growl death ils mêlent des gosiers aux timbres clairs qui rajoutent un vrai plus, car ces dernièrs, à l’unisson, donnent un rendu vraiment agréable à entendre.

Rajoutez des airs qui ont des allures épiques ou plein de mélancolie et vous aurez une petite idée de cet album, qui est pour moi, un des meilleurs, cette année, dans la catégorie death mélo old school.

Excellent.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

Télécharger légalement

/// Contenu similaire

/// Live reports