SILVER DUST - The Age Of Decadence

Chronique

Pochette de l'album The Age Of Decadence par SILVER DUST
  1. Welcome - 04:48
  2. Heaven Knows - 05:16
  3. My Heart Is My Savior -
  4. Shame On You ! 02:57
  5. Princesse De Ma Chair - 04:47
  6. Morte D'aimer - 05:23
  7. The Age Of Decadence - 04:07
  8. Now We Request - 03:22
  9. The Judgment Day - 04:11
  10. Forgive Me (acoustic Version) - 04:59

Site(s) du groupe :

Site web de SILVER DUST
Par olivier no limit

Publié le 08/10/2017

Télécharger légalement

"The age of decadence” du groupe Suisse SILVER DUST. Au début j’ai vu leur site. Ils sont grimés comme des personnages sortant tout droit d’un film de TIM BURTON. D’ailleurs ce groupe met un point d’honneur à faire de ses concerts des spectacles à part entière où l’aspect visuel est important : vous en prenez plein les oreilles mais aussi plein les yeux. Nés en 2013, Ils ont ouvert pour des groupes plutôt éclectiques comme MASS HYSTERIA, ELUVEITIE, DEFTONES et CRUCIFIED BARBARA et ils ont à leur actif un premier album nommé « Lost me ».

 

Quant à la musique je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre. Parfois le « grimage » scénique cache une pauvreté musicale et c’est d’une oreille un peu suspicieuse que j’ai pénétré dans leur monde, pour trouver ça ……. Un rock / metal qui peut revêtir plusieurs habits sonores car ici, chaque titre est une histoire qui se raconte. Rock changeant, théâtral et puissant (Welcome), metal / rock mélodique made in US (Heaven Knows), musique à la SOAD (Shame On You !), groove chaloupé comme un vieux MASS HYSTERIA (The Judgement Day), indus (Now We Request) et puis des titres comme « Morte D’Aimer ». Ce dernier est leur point d’orgue, car sombre, attachant, tout en orchestration symphonique, flirtant avec les ténèbres du gothique.

 

Inutile de préciser que le tout est ficelé avec beaucoup de soin dans les orchestrations. Se rajoutent les voix. Lord Campbell, le géniteur et le leader de ce groupe, chante aussi bien en Français qu’en Anglais (d’ailleurs franchement je préfère quand il utilise notre langue). Ensuite sa voix est chaude et bien posée ; elle s’accompagne également d’un autre chant qui peut parfois monter dans les aigus à la manière d’un...Obispo ! (bon je sais là que certains metalleux ne vont pas aimer la comparaison, mais n’empêche que « ça le fait » et pas qu’un peu).On y trouve également les vocalises de de la soprano « Carlyn MONNIN sur « forgive me »et sur certains morceaux un petit côté arabisant (The Age Of Decadence). Bref une musique taillée pour être « épanouie » sur scène, qui se déclame au fil de plusieurs déclinaisons sonores. Il y a de la sensibilité, mais jamais de démonstration ostentatoire. Et puis, foi de metalleux, des fois ça crache !

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

Télécharger légalement

/// Contenu similaire

/// Live reports