SINNER - One Bullet Left

Chronique

Pochette de l'album One Bullet Left par Sinner
  1. The One You Left Behind
  2. Back on Trail
  3. Give and Take
  4. One Bullet Left
  5. 2 Death
  6. Haunted
  7. Atomic Playboys
  8. Suicide Mission
  9. Wake Me When I'm Sober
  10. Mind Over Matter
  11. Mend to Be Broken
  12. Rolling Away

Site(s) du groupe :

MySpace de Sinner Site web de Sinner
Par Mindkiller

Publié le 05/09/2011

Télécharger légalement

Sinner. Encore une preuve de la vivacité de l'Allemagne en matière de heavy metal. En 29 ans de carrière, le groupe nous a abreuvé de leur musique avec pas moins de 16 albums studio. Une longévité et surtout une productivité plus que respectable pour un groupe peu connu du public.

Oscillant entre hard rock et heavy metal à tendance mélodique, le groupe conserve une énergie et un punch qu'il devrait apprendre à quelques uns de ses compatriotes (vous savez, l'insecte piquant aussi signe zodiacal). Alors certes, la musique n'est pas des plus novatrices, mais avec quarante ans d'existence pour un style musical et près de trente ans pour un groupe, la seule chose qu'on peut demander est d'être efficace et denous faire taper du pied ou headbanger.

C'est chose faite avec cet album intitulé One Bullet Left. Du moins c'est ce que présage le titre d'ouverture The One You Left Behind, avec sa voix rauque à souhait, ses mélodies prenantes et cela, malgré les choeurs présents sur le refrain. Cependant, le titre Back on Trail tombe tout de suite dans la mièvrerie contrôlée. Titre mid tempo, voix claire et basse, mélodie plus que sirupeuse... On retrouvera ce même côté "pop music" sur le titre Haunted. Heureusement le talent des guitaristes va faire en sorte que la deuxième partie des titres vont s'envoler. Aidé par un batteur qui pourrait faire penser à Animal des Muppet, le titre va reprendre une fougue, toute mesurée, qui fait défaut aux titres et sa voix guimauve. Heureusement des titres comme One Bullet Left, vont eux montrer que le groupe sait faire dans le mid tempo sans être mièvre pour autant. Une voix qui emprunte légèrement à Lemmy de Motörhead, la mélodie et le feeling en plus. Et les titres s'enchaînent sans déplaisir. Toujours en alliant subtilement hardr ock burné et heavy metal mélodique sans tomber dans les clichés du style. Ainsi donc sur 10 2 Death ou Atomic Playboys, avec sa basse grondante et son riff à la Time Machine de Black Sabbath (version radio), sont des locomotives qui vont faire que l'album va vous donner envie de taper du pied. Et sans être l'album du mois, on prend plaisir à l'écouter.

Certes les titres guimauves font partie de cet album. Mais n'oublions pas que nous avons affaire ici à un groupe de Hard Rock, et quel groupe de hard n'a pas sa ou ses ballades sur leurs albums. Même si les titres sont difficilement défendables, la faute à une voix claire et posée mal maîtrisée par rapport à la voix rauque qui est taillée pour ce groupe, l'album en demeure bon. Les guitares s'en donnant à coeur joie tout le long de l'album et accompagnant parfaitement la voix. Les breaks sont certes faciles et on les devine bien avant leur arrivée. Mais c'est aussi ça dans le hard rock. Des plans usés jusqu'à la corde et pourtant qui passent très bien à l'écoute. C'est la preuve que le style est maîtrisé et a encore de longues années de gloire devant lui.

A voir donc comment le groupe va défendre cet album sur scène. Mais il est fort à parier qu'avec le talent des musiciens ainsi que leur passif, les concerts vont envoyés sans soucis.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports