SKILTRON - Beheading the Liars

Chronique

Pochette de l'album Beheading the Liars par Skiltron
  1. Skiltron
  2. The Beheading
  3. I'm What You've Done
  4. Praying is Nothing
  5. Calling Out
  6. The Vision of Blind Harry
  7. Hate Dance
  8. Signs, Symbols and the Marks of Man
  9. Let the Spirit Be
  10. Fast and Wild
  11. Crides
Style : voir chronique
Par Gegers

Publié le 11/08/2008

 

(Folk metal)

Sur la scène metal, Skiltron est un groupe définitivement à part. Si le combo argentin pratique un folk metal celtique somme toute assez traditionnel, son originalité réside dans ses thématiques, tous les textes des morceaux du groupe étant dédiés exclusivement aux différentes et nombreuses guerres et conflits qui ont marqué l’histoire de l’Ecosse. Une passion qui tourne presque à l’obsession, mais qui permet au groupe d’insuffler à ses compositions un souffle épique frais et bienvenue.

‘Beheading the Liars’ est le second album du groupe, et fait suite à l’excellent ‘The Clans Have United’ sorti en 2006. Et si ce nouvel album fait montre d’une certaine continuité dans la carrière du groupe, il est en de nombreux points bien plus abouti que son prédécesseur.
Après une intro narrée (par un Ecossais, un vrai – l’accent ne trompe pas - ), le morceau ‘Skiltron’ vient, grâce à une rythmique de plomb et des parties de cornemuse très entraînantes, nous convaincre d’entrer dans la danse. Changement notable : le nouveau vocaliste du groupe, doté d’une fois parfois proche d’un Ronnie James Dio, offre au groupe une plus-value non négligeable !

Autre morceau marquant : ‘Praying is nothing’, doté d’un refrain que certains trouveront sans doute insupportable, mais qui offre au morceau une originalité certaine. Ce titre est également marqué par la présence de Kevin Ridley et Steve Ramsay de Skyclad.

Skiltron varie autant que faire se peut, alternant entre tempos rapides, titres mid-tempo et morceaux plus lancinants, parfois proche de la ballade (‘Calling out’, un des titres les plus convaincants de cet opus). Si les guitares électriques constituent l’ossature de cet opus, les instruments acoustiques et traditionnels celtes ne sont pas en reste, la flute et la cornemuse étant bien souvent responsables des lignes mélodiques d’accroche, les guitares jouant alors un rôle uniquement rythmique. Cette fusion des genres atteint son paroxysme sur l’instrumental ‘Hate dance’. C’est avec les lignes mélodiques en arpège et les paroles en espagnol de ‘Crides’ que s’achève ce second album de Skiltron, qui constitue une vrai réussite et un album incontournable de l’année 2008 pour les amateurs de folk metal.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports