SKINWEAVER - Gratification Eternal

Chronique

Pochette de l'album Gratification Eternal  par SKINWEAVER
  1. Apotemnophilia
  2. Skinweaver
  3. Malus Triumfat
  4. Salvation
  5. fneedeep in the Flesh
  6. Bastion of Butchers
  7. Suffer Endless
  8. Zombie Holocaust
  9. Plague Bearer

Site(s) du groupe :

Site web de SKINWEAVER
Par olivier no limit

Publié le 21/12/2017

 

Envoyé par GREAT DANE RECORDS, sorti fin octobre voici «Gratification Eternal », du groupe Belge SKINWEAVER. J’ai vu peu de chroniques à leur propos et c’est pour cela que je sors ma plume afin de vous parler de ce qui est leur premier album.

 

Équilibre, voilà ce que j'ai ressenti à l'écoute de ce cd. Déjà on y trouve une colonne vertébrale death plutôt old school, avec cependant une production et quelques intentions non pas très modernes mais évoluant dans la cour d'un metal mort traditionnel; on sent que ces musiciens ont un spectre large en ce qui concerne leurs influences. Ensuite, à cela se greffe des passages purement Black metal, pratiquement à chaque titre. En général, ces moments se traduisent par des arpèges glacés, où le plus souvent par un black vindicatif porté à grands coup de Blast beat ( Malus Triumfat ) sans oublier un growl fielleux qui se conjugue à celui du gosier death caverneux comme il se doit.

Toujours dans un souci d'équilibre, on a le droit à une bonne poignée, par titre, de passages et de riffs différents, cependant assez répétitifs sur l'instant pour qu'on les retiennent. Soit ils s'emboitent sous forme de variations, soit comme sur «Salvation » , ils peuvent passer brusquement du death au black et surprendre l'auditeur. Enfin de ci de là, on peut noter au fil des compositions, des nuances. « Apotemnophilia » charri en lui des passages death n' roll; « fneedeep in the Flesh » et «Bastion of Butchers » se servent de rythmiques plutôt heavy et « Suffer Endless » joue la carte de la mélodie tout en flirtant avec une bonne louche de black. Quant à « Zombie Holocaust » il est assez technique. On peut même penser à une légère flagrance thrashy de temps à autre et se croire sous le soleil de la Floride (Salvation). Après ce ne sont que des impressions, des nuances, par rapport à leurs contrastes en général très nets quand ils passent du black au death. Bref, traditionnel, sans surprise mais vraiment bien fignolé. On sent du travail derrière. Bien aimé.

 

 

 

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports