SLAVE ONE - Cold Obscurantist Light

Chronique

Pochette de l'album Cold Obscurantist Light par Slave One
  1. Ash Covered Creator
  2. For Shiva Whispered The Universe
  3. Uroboric
  4. Solanum Dance
  5. The Cold Obscurantist Light And The Manufactured Aeon
  6. Stasis

Site(s) du groupe :

Site web de Slave One
Par darkgrinder

Publié le 21/12/2011

 

C’est vrai, le premier titre, qui fait office d’intro, s'avère être une mise en bouche un peu légère. Sans paraitre inachevé, le morceau aurait put être plus léché en évitant de rester coincé sur son unique tympo par exemple. Ceci dit on ne reste pas longtemps sur notre faim. Avec le second titre Slave One nous plonge dans un death plus appuyé. L'accroissement de la densité nous fait bien profiter du savoir faire de ce jeune groupe qui recèle un  potentiel certain. L’idée d’apporter d’occasionnelles hybridations électroniques au chant death thrash, parfois trop monocorde, apporte un bon relief à l'ensemble. Agressif dans ses rythmes « For Shiva Whispered The Universe » trouve un souffle mémorable dans son solo qui nous envoie express dans la stratosphère. Le troisième titre poursuit sur ce roulage, toute double pédale déployée. Le morceau est très inégal et alterne entre passades death thash et ruptures prog. Malheureusement le mélange manque parfois d’alchimie. Ici on sent bien que le groupe peut faire mieux et aller plus loin. Avec « Solanum Dance » par contre, la potentialité est bien confirmée et surtout mieux exploitée. On joui bien plus des capacités techniques des instrumentistes, génial ! Plus fluide, cette composition nous fait nous envoler avec ses arpèges véloces. Avec le 5ème titre (trop long à écrire !) on profite à fond des nombreuses sorties de basse (déjà présentes sur le reste de la démo mais dans une moindre mesure). Les balances sont parfaites en ce qui concerne cet instrument qui nous fait baver à plusieurs reprises. Excellent, surtout que l’énergie et le caractère mélodique des guitares est loin d’être en reste ! Le final s'avère être plus classique mais reste quand même bien efficace. On regrette juste que ,sur l’ensemble de la démo, la sonorisation de la batterie soit assez désastreuse. Mais malgré cela, Slave One réussit à diriger notre attention sur les moments les plus opportuns, qu’ils soient d'une violence racée, de ruptures de rythme, ou de compositions mélodiques. Amalgame des œuvres de Morbid Angel, Kalisia, Pavor et Cypher, « Cold Obscurantist Light » fait gravir à Slave One une bonne marche.

Plus abouti, plus personnel et surtout plus travaillé que « Vermin », son prédécesseur, cette nouvelle démo nous fait découvrir un groupe qui, bien qu’encore dans sa période ascendante, dispose déjà d'atouts remarquables.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports