SOCIAL ARSONIST - Duality of Perception

Chronique

Pochette de l'album Duality of Perception par SOCIAL ARSONIST
  1. Intro 00:56
  2. De-Evolution of Thy Self 03:17
  3. Masters of Fate 03:09
  4. Ill Natured 03:14
  5. Terminal Remorse 03:03
  6. The Plan 03:20
  7. New Reich 03:47
  8. Scarifiction 02:17
  9. Unreality 02:44
  10. Root of Anger 03:36
  11. Order of Chaos 03:04

Site(s) du groupe :

Site web de SOCIAL ARSONIST
Par olivier no limit

Publié le 10/05/2017

Télécharger légalement

Parfois les belles histoires donnent de la bonne musique. Voici venir le temps de SOCIAL ARSONIST et de son album « duality of perception ». Fondé en 2009 par le bassiste Dario Zuniga et le guitariste Manuel Morgado, les deux musiciens ont été incapables de trouver le vocaliste idéal dans leur pays d'origine et ont alors cherché la bête rare sur le web. Ils y trouvèrent le chanteur canadien Cayle Charlton ; du coup le duo a travaillé avec lui pendant des années par Internet, affinant son matériel avant de déménager ….au Canada. Là c’est de la passion ! De plus leur mots ne parlent pas de n’importe quoi, je cite le bassiste : "L'album entier porte l'agression de l'incendie social et le message de rébellion et d'angoisse contre l'institutionnalisation de la société ».

 

Et la musique là-dedans ? Et bien mon gars c’est du thrash mais pétri d’une certaine façon. D’abord les titres oscillent entre deux et trois minutes, jugez donc : 11 titres pour une grande demie heure. Alors dans ces cas-là on a tendance à penser qu’on à faire à du crossover ou bien du thrash bourrin et très méchant. Et bien vous avez tout faux. Leur musique n’a rien de simpliste, bien au contraire. Peut-on parler de techno thrash, pourquoi pas. Leurs compostions sont à chaque fois remplie d’une kyrielle de riffs qui se conjuguent et se déclinent, portés par une batterie nerveuse aux multiples tempos changeant. Et là même si certains y trouverons du groove, j’imagine que leur musique s’appuie en majorité sur des riffs issus du thrash old school. Mais c’est joué de telle façon qu’on a l’impression qu’en trois minutes leur metal a duré 5 minutes…car y a pas mal de nuances dans ce qu’ils proposent.

 

Cependant attention ce n’est pas du metal pour initié, elle est perméable à pas mal d’oreilles .Ensuite, il faut savoir que leur musique déménage ; elle a beau être fluide, elle coule comme un torrent plutôt emporté. Cette impression d’énergie, voire d’une certaine rage, est multipliée par le vocal du chanteur. Vous vous attendiez à une voix claire, pleine de coffre ? Une fois de plus tout faux : ici on est en présence d’un growl death plutôt caverneux. Quant à vous décrire les morceaux, c’est un peu difficile ; perso j’ai bien aimé « Masters Of Fate », avec son intro heavy angoissant, mais chaque titre se doit d’être écouté plusieurs fois pour en tirer tout le jus. Après, il y a peu de solos, on laisse la place à l’instrumental, via rythmiques et riffs. Et plus on les écoute, plus on se dit qu’ils ont un truc à eux, même si parfois la formule est toujours un peu la même avec des compositions comme » Root Of Anger », «Order Of Chaos » qui ne manquent pourtant pas d’une certaine musicalité. Après cette impression de répétition, peut s’estomper si vous prenez la peine de vous y plonger une nouvelle fois. En tous les cas : Bien vu !

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports