SOTO - inside the vertigo

Chronique

Pochette de l'album inside the vertigo par SOTO
  1. Final Say
  2. The Fall
  3. Wrath
  4. Break
  5. Narcissistically Yours
  6. End of Days
  7. Inside The Vertigo
  8. When I’m Older
  9. Trance
  10. Jealousy
  11. Karma’s Kiss
  12. Fall To Pieces

Site(s) du groupe :

Site web de SOTO
Style : voir chronique
Par olivier no limit

Publié le 11/02/2015

Télécharger légalement

SOTO sort un album nommé « inside the vertigo », cela vous parle ? Non, alors voilà… Il fut le lead singer du groupe TALISMAN mais a également chanté sur les premiers albums de YNGWIE MALSTEEN. Il a aussi dépanné JOURNEY en concert.

Pour ce 6 eme album, outre ses musiciens, certains guitaristes viennent collaborer à l’événement : GUS G (OZZY), JASON BIELER (SAIGON KICK), MIKE ORLANDO (ADRENALINE MOB), JOEL HOEKSTRA (NIGHT RANGER), plus des guests et co auteurs (CASEY GRILLO de KAMELOT) TONY DICKINSON.

Bref tout cela est écrit dans sa bio, cela fait du monde, style « super album » mais, en vrai, la musique là-dedans donne quoi ?

Quelque chose de bien rodé que l’on retrouve dans ses albums solos.

Une voix chaude pleine de groove, avec un coté sexy, un organe qui colle aux titres comme un gant. Des compos mid tempos trempées dans un heavy rock puissant.
Des solos en veux-tu en voilà, mené de main de maitre, vu le monde qui bosse là-dessus.
On essaye de varier le menu pour une musique sans surprises, qui répond à des codes ultra usités mais qui s’avère plutôt efficace. Mélodies accrocheuses, richesse harmonique, variété dans la manière de composer tout en gardant une cohérence certaine.

Il est vrai que les arrangements sont de première bourre. Ces mecs ont du métier !

Grosso modo, j’ai une nette préférence pour la première partie de l’album.

De « Give a Little More » à « Take U Down » je trouve les compositions fortement métallisées et cela me plait.

Ensuite « If I Never Let Her Go », le 6eme titre, débute comme une ballade soft, agrémentée de cœur d’enfant, puis en milieu démarre sur les chapeaux de roues. Quant à «Tears Tthat I Cry », il possède en lui un quelque chose d’envoutant.

Ensuite je dirai que les compos qui suivent, sont moins percutantes au niveau du muscle sonore, mais plus ourlées d’une aura mélodique. On y cherche des contours plus harmonieux.

Bref il y en a pour tous les gouts.

Un album agréable pour les fans du genre.

Rien d’incontournable, mais honnête et bien fait.

Cela sort chez VERYCORDS.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

Télécharger légalement

/// Contenu similaire

/// Live reports