SOULFLY - Dark ages

Chronique

Pochette de l'album Dark ages par Soulfly
  1. The dark ages
  2. Babylon
  3. I and I
  4. Carved inside
  5. Arise again
  6. Molotov
  7. Riotstarter
  8. Innerspirit
  9. Corrosion creeps
  10. Riotstarter
  11. Bleak
  12. (The) march
  13. Fuel the hate
  14. Staystrong
  15. Soufly V

Site(s) du groupe :

Site web de Soulfly
Style : voir chronique
Par Slayer

Publié le 17/11/2005

 

World Neo-Thrash

Beaucoup de « vieux » Thrashers du début des 90’s ont tenté de surfer sur la vague néo-métal avec plus ou moins de succès. Si pour des groupes tels que Fear Factory ou Machine Head on retiendra la mention moins, force est de constater que Max Cavalera avec son Soulfly (qui a versé dans le neo pur et dur à partir du 2ème opus) a plus ou moins réussi à tirer son épingle du jeu.
Alors soit les grandes heures de Sepultura n’ont jamais artistiquement été égalées, soit le groupe fait parti de ceux qui divisent le plus dans le monde du métal. Mais il n’empêche, la musique en elle-même présente de par son approche tribale et world-music très personnelle un réel intérêt. Bon après on peut bloquer sur le fait que l’ossature de tous les albums n’est qu’un pauvre mix de deux riffs (trois les jours de fête) ressortis de l’essentiel Roots de Sepultura, mais ça c’est une autre histoire…

De ce fait, s’il y’a bien une chose dont plus personne n’attendait de Max, c’était bien de se remettre au Thrash, surtout après un album allant aussi loin dans le raggae-metal que « Prophecy ». Puis c’est surtout qu’avec l’album « 3 », on nous l’avait déjà fait le coup du « retour aux sources-digne-descendant de Chaos AD blablabla». Avec le résultat qu’on connaît, cad un album étant tout sauf du Thrash…

Quand j’avais vu pour la première fois la pochette de ce « Dark Ages », la similitude avec celle du Arise de Sepultura m’avait néanmoins intriguée, à plus forte raison que celle du précédent semblait sortir tout droit de la discographie de Bob Marley. Ca plus le titre, je me disais que non vraiment, ça ne collait pas avec le Soulfly qu’on connaît. Et bah bingo, mon intuition ne m’avais pas trompé, Max nous a ressorti du placard des sonorités qu’on n’avait plus entendues depuis le 1er Soufly, voir même du-dit Arise ou du side-project Nailbomb !

Avec le 1er titre (hors intro), Babylon, on n’a pas vraiment de surprises (quoi que), mais dès que le 2nd titre I and I fait retentir ses premières notes, là on ne peut s’empêcher d’ouvrir en grand les yeux d’étonnements.
Rythmiques à la fois lourdes et rapides, solos de guitares à la Sepultura d’antant, le tout agrémenté d’un de ces breaks reggae/aérien propres au groupe. Et tout le reste sera du même acabit, à savoir le jeu d’un Sepultura/Nailbomb des grandes heures pimenté des sonorités Soulfly si spécifiques. D’ailleurs certains morceaux vont vraiment loin dans le champ du Thrash (Molotov, Frontlines, Corrosion Creeps, ou encore Fuel the Hate).

Alors bon ce n’est pas non plus du Kreator, mais pour le coup le groupe coupe vraiment ses liens avec le monde du néo sans renier ceux de la world music. Cela donne à l’arrivée un album riche, varié, et surtout bien moins bancal que ses prédécesseurs. Avec une mention spéciale pour le brillant final du morceau Soulfly V au jeu de guitare hispanique.

Sans renouer avec la qualité d’un « Chaos Ad » ou d’un « Roots » (faut pas rêver non plus), « Dark Age » constitue donc un très bon album. En tous cas celui qui a le plus de chances de réconcilier ceux qui étaient fâchés avec Max Cavalera depuis la sortie du 2eme album de Soulfly, voir même depuis qu’il a quitté Sepultura. En tous cas l’un des albums le plus intéressant qu’ait sorti Soulfly ça c’est clair et net !

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports