SSS - problems to the answer

Chronique

Pochette de l'album  problems to the answer  par SSS
  1. The Kill Floor
  2. Out The Loop
  3. Birdshit
  4. Laughing Leads To Crying
  5. White Bread
  6. Eat Me Drink Me Burn Me
  7. Foreign Body Plot
  8. Roar
  9. Sick Pleasures
  10. Direct Action
  11. What Would Cards Do?
  12. Man Against Man
  13. Tales Out Of School
  14. Rats Nest
  15. Cathode Control
  16. Painting By Numbers
  17. Quick Fix
  18. Future Primitive
  19. Trapped Inside Two States Of M
  20. Politics Of Convenience
  21. Here Comes The Neighbourhood
  22. Deep Sleep
  23. Speed Freaks
  24. Dismantle The Dream
  25. Strangenotes

Site(s) du groupe :

MySpace de SSS
Par olivier no limit

Publié le 27/06/2011

 

SSS trois lettres de sang. Ils reviennent pour nous enfoncer dans le conduit auditif, un nouvel album nommé « problems to the answer ».

Et bien le moins que l’on puisse dire c’est qu’ils ont mis le paquet. Parlons déjà de timing. Leur thrash mâtiné de punk est devenu, il me semble, de plus en plus énervé et de plus en plus court. Des titres comme "Roar", "sick Pleasures","direct action", sont ultra speedés et ne durent parfois qu’une poignée de seconde. Et puis 27 morceaux pour trois quart d’heure, faut tenir le choc. Il n’y a guère que "Strangenotes", qui s'étire 6 à 7 minutes, et qui est une sorte d’instrumental où ils se laissent aller. En fait la moyenne d’un titre c’est une à deux minutes maximum. Bref, chez eux ce n'est pas nouveau, mais là ils "concentrent" encore plus, tout en devenant plus violents, plus vicieux dans leur metal.

Alors me viennent à l’esprit deux constatations. Là on est plus dans un état d’esprit. Cette fois ci, ils ont vraiment fait éclater des grenades à fragmentations, bonjour les acouphènes. Bien qu’il y ait encore des tempos medium, je vous le dis, le reste c’est du « qui déménage ».

Ensuite ce genre de démarche, je ne la trouve que dans un style bien particulier : le grind et je pense tout naturellement à un de mes vieux groupes fétiche, j’ai nommé les fous de Napalm death. Et bien cela tombe bien, car Mark Barney Greenway, le front man de Napalm Death lui-même, a enregistré plusieurs morceaux avec les Britanniques de SSS sur ce nouvel album. Voici les titres en question :: "The Kill Floor", "Here Comes The Neighbourhood" et "Roar".

Alors, nos anglais avec cette galette sont montés d’un cran dans le “ ils tirent plus vite que leur ombre sur un temps très court ». Ils gagneront leur galon de groupe, peut être un jour culte, en tous les cas ils sont radicaux. Après, musicalement, pour certains ils risquent d’être moins abordables et pour d’autres de les engouffrer un peu plus dans leur sillage. A voir au prochain rendez-vous.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports