STAAR - Staar

Chronique

Pochette de l'album Staar par Staar
  1. Sour Mash
  2. A Star in the Promised Land
  3. Hunting
  4. Pledge of Agony
  5. Pig Wings
  6. Petite France
  7. Ténèbres, Nous Voilà
  8. Ode aux Crasseux
  9. Passage

Site(s) du groupe :

MySpace de Staar Site web de Staar
Par D

Publié le 08/03/2012

Télécharger légalement

My way to the staar!
STAAR, je ne connaissais pas. Logique, rien n'est sorti avant cet album. "Lol". C'est donc tout content que je me mets du nouveau sous la dent. Prise de renseignements et première chose : Staar rejette tout ce qui peut être "moderne" dans le son et dans la dévotion envers l'art noir. Bien. J'en suis tout émoustillé à l'idée d'avoir enfin des personnes qui ne jurent pas par ces productions sur-modernes genre mèchecore et compagnie. Bref. Staar, s'parti.

Staarway to Heavens!
Bon. C'est raw, très audible pour du raw mais on sent que la production est approximative, dans le bon sens du terme. Cependant, sans être dérangeant, on a une ambiance bien classe qui s'en dégage. Un black metal basique, primaire, sans concessions, très réminiscent de la seconde vague du black metal, tout en étant moins blastant. Jusqu'ici, tout va bien. Le problème vient des voix. Distortions tout plein, on a l'impression de se retrouver avec un Shagrath moderne aux voix, a savoir quelqu'un qui ne crie pas et que ça fait terriblement retouché, assisté. C'est le seul point qui m'exaspère, parce que lorsque les voix n'ont pas d'effets (comme lors des interludes), c'est juste parfait! D'ailleurs, interludes super froides, dark ambiant, noiseuses, terribles. Mais cette distortion sur les voix ruine vraiment le plaisir de l'écoute, malheureusement. Après plusieurs écoutes, c'est toujours ce qui me revient, moins dérangeant bien sûr mais tout de même... Cependant, les compositions sont variées, suffisamment répétitives pour envoyer une dose de trip, ce qui est bien. Peut-être sont-elles un peu longues, mais NON. Ecoute "ôde aux crasseux" et son espèce de break super lent, doomesque, avec son chant clair dans le fond qui te glâce bien la tempe, bah ça envoie. C'est pas maîtrisé à 300% au vu de la production et tout mais ça envoie une ambiance de fou, on ressent clairement cette envie oldschool et c'est TRES bien. Et on finit par l'hypnotisante "Passage", pièce la plus longue de 9 minutes, pièce maîtresse de l'album. Puissante, lente, bourrine en même temps, une ambiance froide, rien à redire.

Staar Academy!
Donc, pour résumer, un groupe à garder proche de nous, parce que malgré la note assez basse, l'album est bon, son ambiance est forte et c'est ça le black metal. Je ne pourrais dire de plus que cet album est disponible, pas cher, et que j'attends avec impatience la prochaine sortie du groupe. En espérant que là, la distortion vocale aura disparue...

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

Télécharger légalement

/// Contenu similaire

/// Live reports