STARRYSKY - Heart.Zip; access_denied

Chronique

Pochette de l'album Heart.Zip; access_denied par Starrysky
  1. Heart
  2. ... IN LIVE
  3. ... GOLDEN WALLS
  4. ... THE AQUA-HAIRED GIRL
  5. moon
  6. …朔夜-SAKUYA- feat.(V)◕∀◕(V)Kanipan
  7. coronal
  8. ... ENDLESS SUNSHINE
  9. ... BROKEN BRAKES
  10. ... YOU HAVE A MESSAGE
  11. temple
  12. Great Shadows
  13. .. THE LEGEND

Site(s) du groupe :

Site web de Starrysky
Par Baptiste

Publié le 02/06/2014

 

Un groupe français qui joue une musique mélangeant metal européen et musique japonaise, on appelle ça aujourd’hui la« mondialisation » ! C’est bel et bien ce que nous propose l’ovni Starrysky, jeune groupe hexagonal épris de culture nippone.

Le groupe propose de son propre aveu un « jpop metal ». Pour ceux qui n’auraient pas la moindre idée de ce qu’est la jpop, le néologisme n’est pas bien difficile à comprendre : c’est ce que propose le pays du soleil levant en matière de pop.

Là où ca se complique, c’est que cela comprend à peu près tout ce qui se fait en matière de musique… mais à la japonaise. On peut alors aussi bien parler d’artistes ultra commerciaux comme Utada Hikaru que de groupes de rock à minettes à la Orange Range.

Difficile donc de se baser sur l’appellation pour imaginer ce que va nous servir le groupe. L’esprit européen qui connaît vaguement la culture craindra probablement une pâle copie des groupes de metal hyper lookés types visual kei sur lesquels fantasment les ados fans de manga.

Si ce n’est pas un mouvement musical à proprement parler, on pensera à des groupes type Dir En Grey, Moi Dix Mois ou Alice Nine. Des groupes tellement différents musicalement qu’on est toujours aussi paumés. Finalement, avec leurs origines européennes et leur appellation intrigante, le groupe donne déjà envie d’investiguer.  

Où se tient-on musicalement ? Et bien là où ne les attend pas vraiment. Ou plutôt pas complètement. Plutôt qu’un resucé bête et simple d’une culture qui n’a pas besoin de ça pour s’épanouir, le groupe intègre des éléments typiques japonais à leur metal, lui, clairement européen. Ils ne passent cependant pas à côté de leur objectif principal de créer un univers japonisant.

C’est flagrant sur les refrains, souvent très pop et accrocheurs comme savent si bien le faire nos amis nippons. Sur le reste des morceaux, les influences se font plus diffuses, matérialisées tantôt par un passage de clavier, tantôt par une ligne de chant. Le groupe a l’intelligence de ne pas noyer son propos par une avalanche de gimmicks. Le maître mot serait plutôt la cohérence. Au sein d’un metal aussi rentre-dedans que mélodique, leurs multiples influences s’intègrent à merveille.

Reste qu’on nage quand même en eaux connues. Difficile de ne pas penser à un groupe comme Blood Stain Child, encore plus depuis quele groupe a troqué le chant masculin pour une chanteuse. Force est de reconnaître que leur personnalité n’est pas encore complètement affirmée. 

Un état de fait malheureusement pas étranger à la prestation de la chanteuse du groupe. Sans être foncièrement mauvaise ou fausse, son chant manque tout à la fois d’originalité, de coffre et de charisme.

Si important pour développer leur univers, il n’est pas à la hauteur du reste d’un groupe au demeurant hyper solide. Dommageable tant ces styles très « radio friendly » reposent en grande partie sur la prestation vocale. Le groupe a changé de chanteuse après cet album. Cela n’a  peut-être rien à voir avec ce constat mais il est probable que ce soit un choix payant.

Le groupe est ovniesque dans le paysage français et fait montre d’un véritable potentiel. Des titres ultra-accrocheurs comme « …IN LIVE » ou le délicieusement entrainant « ... BROKEN BRAKES » font comprendre assez vite que le groupe peut pondre du tube imparable, pour peu qu’on ne soit pas allergique au mariage pop/metal. Quand on voit que le groupe se paye même le luxe d’exceller dans l’exercice toujours casse-gueule du morceau instrumental à tiroir (complexe, fouillé, virtuose et épique, une belle pièce de 9 minutes totalement inattendue), difficile de ne pas déceler chez eux une vraie qualité.

Leur personnalité encore trop discrète et une chanteuse en demi-teinte empêchent néanmoins le groupe, et ce Heart.Zip; access_denied, d’atteindre des sommets. Reste un honnête album, complètement décalé par rapport aux autres groupes hexagonaux, qui plaira sans aucun doutes aux fans de la musique japonaise moderne ou a tout autre amateur de curiosités metaliques ! A revoir avec la nouvelle frontwoman.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports