STORTREGN - Uncreation

Chronique

Pochette de l'album Uncreation par Stortregn
  1. IV
  2. The Eye of Judgement
  3. Without Return
  4. The Uncreation
  5. Road to the Land of Thule
  6. Through A Path of Prevarication
  7. Nocturnal
  8. A Shape in the Mystical Haze

Site(s) du groupe :

Site web de Stortregn
Par Giliath

Publié le 02/07/2011

 

Nous voici de retour avec nos quatre Genevois du groupe Stortregn qui nous sortent leur premier album Uncreation.  Album venu tous droit de l’enfer ! Après une démo et un EP, intitulé Devoured by Oblivion,  le groupe Suisse nous présente un opus signé sous le label Great Dane Records, connu pour la promotion de jeunes groupes. Avec des influences nordiques qui nous rappellent des groupes comme Dissection ou Naglfar, Stortregn puise ses rythmiques et son chant dans le black. Leurs riffs soutenus et efficaces sortent de cette influence tout en y mêlant une touche death metal.

Depuis leur début en 2005, le groupe n’a cessé d’évoluer et de proposer des scènes intéressantes avec de grands groupes tels que Samaël ou Cor Scorpii. Leur présence en concert se veut charismatique et avec une certaine conscience professionnelle. Musique carrée et groupe qui se donne les moyens d’assurer pleinement leurs concerts.

L’introduction de l’album nous met dans une ambiance très spéciale. Celle-ci pourrait nous rappeler un extrait de film d’horreur nous mettant en appétit avant les hostilités ! Le titre suivant, The Eye of Judgment est très énergique. Des riffs bien trouvés et très techniques avec des passages aux nappes de fond très atmosphériques. Celles-ci évoquent le vent soufflant dans de grands espaces. Après cela, l’ambiance change pour se retrouver dans un drakkar avec le titre Without return. Un morceau qui inclut du Pagan/Viking avec des riffs très entraînants et qui peuvent très facilement rester dans votre tête toute la journée ! Parmi ces huit titres aux sonorités très nordiques, celui qui sort du lot est Uncreation titre éponyme à l’album. La rythmique est rapide, brutale, et dénote d’une certaine rébellion ! La musique nous donne cette impression de tempête et de dévastation. Le titre est empreint d’une certaine technicité et les paroles remettent en question la religion comme beaucoup d’autre groupe l’ont déjà fait. En tous cas, même sans comprendre les paroles, la mélodie se veut très implicite !!!

La pochette de l’album est justement liée à ce titre Uncreation ou l’on trouve un artwork sombre. On trouve en son centre un homme en pleine prière avec un crane de bouc, symbole fréquemment utilisé par les groupes black ou death metal. Un symbole de l’imagerie païenne. Ce qui est troublant sur cette pochette c’est l’arrière plan ou l’on aperçoit un personnage presque fantomatique, difficile à discerner. Il porte une capuche et donne l’impression qu’il tient entre ses mains cet homme qui prie. Pour ma part cette pochette se veut être  porteuse de message. Elle apporte un plus au titre Uncreation. Celle-ci peut exprimer la domination de la religion sur les autres croyances plus confidentielles. Les grandes religions étant représentées par ce personnage que l’on devine à peine. L’aspect fantomatique pouvant se traduire par le mensonge de la religion qu’exprime le texte. Les textes malmènent ces croyances religieuses ainsi que la condition humaine. Ceci n’est pas très surprenant pour ce style. Mais ce n’est pas le plus important, l’essentiel étant la musique, le chant étant rarement compréhensible.

Les Suisses nous ont apporté un opus soigné et travaillé tant par les mélodies que par les textes mais il nous manque ce petit quelque chose qui pourrait faire sortir le groupe du lot. Peut être manque-t-il  tout simplement une certaine d’originalité. Il manque ce renouveau que beaucoup de groupes de Death on du mal à nous donner.

En conclusion on peut dire qu’il s’agit d’un album pêchu, au son propre et travaillé. L’inspiration était au rendez vous pour le groupe, tant sur le plan musical qu’artistique au sens large. En effet la pochette a été dessinée par l’un des membres de Stortregn. Cependant, on aurait tendance à la fin de l’écoute de cet album à se demander quand le Death/Black nous apportera du neuf ?

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports