SUMMONING - Old Mornings Dawn

Chronique

Pochette de l'album Old Mornings Dawn par Summoning
  1. Evernight
  2. Flammifer
  3. Old Mornings Dawn
  4. The White Tower
  5. Caradhras
  6. Of Pale White Morn
  7. The Wandering Fire
  8. Earthshine
Par Dzo & Flying Shark

Publié le 19/12/2013

Télécharger légalement

Par Dzo :

 

 

Alors que la trilogie de Bilbo Le Hobbit se dessine au cinéma et connaît un succès grandissant, l’arrivée du nouvel album tant attendu de Summoning ne pouvait pas arriver à un meilleur moment pour rester dans l’ambiance majestueuse créée par Tolkien.

Néanmoins, il aura fallu prendre son mal en patience durant sept longues années pour voir arriver Old Mornings Dawn, septième album de la riche discographie du duo autrichien. Pour beaucoup, c’était comme attendre le messie. Une attente insoutenable, d’autant que le trailer nous avait mis l’eau à la bouche.

Mais faire mieux qu’Oath Bound est-il possible sans avoir un sentiment de déjà entendu? Tel était ma crainte, autant dire que le challenge ne s’avérait pas évident. Mais la réponse à cette épineuse question est oui, et un oui franc et catégorique. En effet, avec Old Mornings Dawn, le duo Protector / Silenus prouve une nouvelle fois au monde entier qu’ils résident maîtres en la matière quand il s’agit de faire voyager l’auditeur dans des contrées jonchées d’elfes et d’orques. Du côté de l’artwork, il est également très peaufiné, soigné et reste complètement dans la thématique du groupe.

Musicalement parlant, une fois de plus, la recette inimitable de Summoning est appliquée, et dès l’intro, la magie opère. Les claviers, élément clé pour poser l’ambiance épique tolkienniene, s’imposent en tant que maîtres de cérémonie, soutenus par ces guitares saturées, cette voix criarde lointaine et ces chœurs majestueux qui interviennent de manière récurrente dans les morceaux. Le titre éponyme évolue d’ailleurs parfaitement dans cette optique et reste l’un de mes préférés. Des pistes comme ‘The White Tower’, ‘Of Pale White Morns And Darkened Eves’ ou encore ‘The Wandering Fire’ brillent également par leur homogénéité et leur aura envoûtante, toujours bordée par cette ambiance épique ancestrale. Le voyage se termine et atteint son apogée sur l’incontournable ‘Earthshine’, troublante par sa profondeur et sa justesse.

L’effet Summoning reste donc intact, le voyage et l’immersion dans un monde imaginaire à des années-lumières de ce qu’est l’humanité actuellement sont totaux. Un dépaysement radical durant plus d’une heure qui nous déconnecte de la réalité et fait voyager notre esprit là où tout est permis, il n’y a qu’à se laisser bercer par ces notes envoûtantes. Et si un album procure cette sensation si intense, c’est que les narrateurs ont réussi leur œuvre.

Vous l’aurez compris, ce n’est certainement pas avec Old Mornings Dawn que Summoning s’est fourvoyé, livrant une œuvre complexe et peaufinée dans les moindres détails. Rien n’est laissé au hasard, et c’est ce qui fait de cet énième opus une pièce magistrale et incontournable.

 

Note: 8/10

 

 

Par Flying Shark :

 

 

Summoning, ou le groupe qui n’a jamais réussi à sortir un mauvais album en vingt ans d’existence. Cette performance mérite à elle seule d’être saluée, et d'autant plus dans un milieu tel que le black metal.

En cette époque où le second film du Hobbit arrive au cinéma, la sortie de ce nouvel opus s'avère tout à fait justifiée puisque les thématiques du groupe ne semblent pas destinées à changer. Fans de Tolkien et de black metal ? Cet album est pour vous.

Comme toujours, la grande force de Summoning réside dans la puissance des ambiances créées par l'album, chaque chanson vous prend au cœur et ne vous relâche pas avant la dernière note. Protector et Silenus n'ont décidément pas envie de faire dans la demi-mesure avec ce Old Mornings Dawn. Pourrait-on qualifier cet album de meilleur album jamais sorti par le groupe ? Restant grand fan de Minas Morgul, j'aurais bien du mal à vous répondre, mais je tendrais tout de même à pencher du côté du oui tant je ne trouve ici rien à redire. Une chose est certaine, il s'agit bien là du meilleur album sorti en 2013 à mon goût, tous styles confondus, et cette fois sans la moindre hésitation.

 

Des pistes comme "Earthshine", "The White Tower", ou encore l'éponyme (voir ci-dessous) resteront dans les mémoires pour longtemps et prouvent qu'il est possible de ne pas faire parler de soi pendant des années sans pour autant perdre de sa superbe. Un grand bravo à Summoning pour nous avoir offert un album d'une si grande qualité.

Un test tout simple peut être fait si vous en avez le temps et l'envie : écoutez la discographie du groupe et essayez de voir si cet album fait tâche au milieu, la réponse sera effectivement non. Si l'innovation est au rendez-vous d'un point de vue composition, les ambiances, les guitares et la voix restent fidèles à elles-mêmes et nous présentent à nouveau la recette qui a fait le succès de ce groupe depuis plus de vingt ans.

 

Note : 9/10

 

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports