SUNSWITCH - Sunswitch

Chronique

Pochette de l'album Sunswitch par Sunswitch
  1. Demonology
  2. Another Avenue
  3. Concorde
  4. Imaginary Skull
Par Dzo

Publié le 05/01/2013

 

Généralement, quand on évoque la Norvège sur le plan musical, on pense immédiatement à la scène surchargée de Black Metal qui la compose. Mais pour Sunswitch, jeune groupe créé en 2010, c’est une autre histoire qui trace son chemin loin de tout ce milieu. Avec le premier album éponyme paru depuis peu, on navigue clairement dans un Drone / Doom / Sludge à tendance atmosphérique, style bien moins répandu dans cette contrée.

Première galette donc, qui sort uniquement en format vinyle, que j’ai eu la chance de recevoir du groupe. Venant de Trondheim, Sunswitch est composé de trois membres, qui jouent respectivement, de la batterie, basse et… du tuba! Autre point étonnant, c’est l’absence de guitare dans le groupe, positionnant ainsi la basse en tant qu’élément moteur au niveau de la rythmique. Il va falloir s’habituer à ce mélange étonnant en écoutant l’opus, qui se compose de quatre titres, tous de nature assez longs.

Dès le retentissement des premières notes de ‘Demonology’, l’atmosphère prodiguée me fait instantanément penser à Sunn o))), avec ces vrombissements lourds qui vous font vibrer la cage thoracique. Pas de chant au sein la formation, tout est axé sur les ambiances et les différentes rythmiques à la fois sombres et lancinantes du trio norvégien.

Le voyage continu sur ‘Another Avenue’, qui arbore vers le milieu du morceau un passage très mélancolique, qui est limite mon préféré de l’album.

Pour un premier opus, je dois avouer être agréablement surpris, tout est bien en place, l’auditeur se laisse vite prendre à l’univers imposé, même si parfois on aimerait que les compositions gagnent un peu plus en intensité avec des passages ascensionnels comme le fait très bien Ufomammut.

L’album comporte diverses ambiances variables, passant d’un Drone brut à des passages plus calmes et posés en brin de sérénité. La structure des compositions est atypique, il faut dire qu’on ne voit pas tous les jours un combo d’instruments comme ça dans le milieu Metal, où la guitare réside souvent en tant que maîtresse de cérémonie. Et cette guitare justement absente a pour conséquence que certains passages ont un peu de mal à décoller par moment, mais cela reste assez minoritaire.

Des morceaux comme ‘Concorde’ par exemple sont vraiment bien ficelés, le tuba instaurant une certaine ambiance, soutenue par un riff de basse entêtant.

L’album se termine par ‘Imaginary Skull’, où les vrombissements reviennent à la charge. Nettement plus ambiant que le titre précédent, il conclut ce premier opus sur des notes plus calmes, une atmosphère plus posée et énigmatique, avec tout de même une ascension progressive vers la fin du titre.

Il est certain que la musique proposée par Sunswitch n’est pas la plus facile d’accès, et nécessitera quelques écoutes pour réellement se plonger dedans et s’imprégner de l’atmosphère sombre des norvégiens. Mais la persévérance de l’auditeur lui permettra de remarquer le potentiel du groupe dans son domaine.

Un premier opus plutôt prometteur qui résonnera comme une pièce novatrice pour les amateurs du style. A écouter pour se forger sa propre opinion, mais je pense qu’un fan de Neurosis comme de Sunn o))) peut se trouver son bonheur dans ce premier album, qui annonce sans doute de bonnes choses pour la suite.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 3.5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 3.5/5 (2 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports