SVART CROWN - Abreaction

Chronique

Pochette de l'album Abreaction par SVART CROWN
  1. Golden Sacrament
  2. Carcosa
  3. The Pact: To the Devil His Due
  4. Upon This Intimate Madness
  5. Khimba Rites
  6. Tentacion
  7. Orgasmic Spiritual Ecstasy
  8. Transsubstantiation
  9. Emphatic Illusion
  10. Lwas
  11. Nganda

Site(s) du groupe :

Site web de SVART CROWN
Par olivier no limit

Publié le 18/03/2017

Télécharger légalement

Il y a des groupes qui petit à petit font leur nid, patiemment, tranquillement, droit dans leurs bottes et qui au fur et à mesure de leurs albums, sortis de manière constante, s’acquièrent une réputation de plus en plus solide. C’est le cas de SVART CROWN estampillé de l’étiquette Blackened Death metal. Et pourtant ils en ont connus des galères ! Que ce soit lors de leurs tournée comme lorsque leur bus qui les a lâché en plein périple européen ; et puis leur line up a été bousculé. Du coup pour reprendre confiance en soi, il a fallu du temps pour écrire ce nouvel album qui se nomme « Abreaction »et qui traduit en son toutes les frustrations qu’ils ont ressenti ces derniers temps.

 

Du coup cet opus est sombre, basé sur des ambiances qui aiment le contraste entre des atmosphères presque doomesque et des flux d’agressivité tout en blast beat(Carcosa). Entre les deux, on sent une tension toujours là, prête à vous sauter au visage, faisant déferler sur vous des sentiments vraiment noirs et agressifs. Pour se faire, la batterie peut jouer tout en roulement et contre temps pour tenir la musique dans la zone rouge, en alerte. Mais le ressac entre « speed » et lent reste ici la carte maitresse. Certains titres sont également nourris de passages presque tribaux ou bien habitées d’un quelque chose de proche d’une sorte de mysticisme (Khimba Rites). En ce qui me concerne J’aime beaucoup « The Pact: To the Devil His Due » qui dure pas loin de sept minutes et qui porte en lui un aspect doomesque, puis un côté ambiant minimaliste pour finir en un black tout en déflagrations soniques.

 

Il y aussi un peu de « calme » sur cet album torturé dans l’aura qui dispense quand arrive « Tentacion », moment presque atmosphérique. Je dis « un peu de calme", car, qu’ils jouent en tempo « slowly » ou qu’ils s’énervent, ces musiciens insufflent à leur musique une réelle puissance. De plus leur son dégouline d’électricité, ce qui le rend un peu brouillon, accentuant l’aspect larsen malsain de leur death. La musique metal est souvent un exutoire de nos angoisses, de nos peurs. Ici, l’émotion est à nue, primale comme une Bête tapie en nous. Au niveau des émotions glauques que dégagent cet album, vous allez être servi, les musiciens de SVART CROWN ont réussi à transformer en sons leur maux ! Je peux en témoigner ayant été, lors de leur concert au GRILLEN, à Colmar, juste en face de JB Le Bail, chanteur / guitariste : il respirait sa musique !

 

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

Télécharger légalement

/// Contenu similaire

/// Live reports