TAGADA JONES - La Peste & le Choléra

Chronique

Pochette de l'album La Peste & le Choléra par TAGADA JONES
  1. Vendredi 13
  2. La Peste et le Choléra
  3. Pertes et Fracas
  4. Envers et Contre Tous
  5. Guns
  6. Mort aux Cons
  7. Le Monde Tourne à l’Envers
  8. Narcissique
  9. Enfant des Rues
  10. Pas de Futur
  11. Je Suis Démocratie (Version 2017)
  12. Le Non Point de Retour

Site(s) du groupe :

Site web de TAGADA JONES
Style : voir chronique
Par olivier no limit

Publié le 06/03/2017

Télécharger légalement

Je venais de visionner un documentaire sur l’anarchie et La bande à Bonnot et me suis dit que certains musiciens actuels avaient remplacé les flingues par des mots et des guitares. Cela tombait bien ayant reçu pour chronique « La peste & le Cholera » le nouvel album des TAGADA JONES. Et à l’écoute de ce neuvième album des Bretons je me suis pris une bonne petite claque en forme de déflagrations sonores….multiples. Effectivement, est-ce le Bal des Enragé et leurs nombreuses reprises tout azimut qui a déteint sur NIKO et sa bande, mais ce nouvel opus est assez éclectique.

 

Sans concession par rapport à leurs idées ils nous envoient dans les dents une musique dont l’épine dorsale et faites de punk/rock à la Française, avec comme lointains ancêtres les BERUS ou les SHERIFF. Ils ouvrent les hostilités avec « Vendredi 13 » qui parle des attentats en France et d’emblée on est dedans : leur partition est rageuse, efficace et porteuse d’hymnes que l’on retient de suite. À leur punk / rock, ils mélangent du Thrash /indus sur « La peste et le choléra », du heavy metal sur « je suis démocrate », du groove quand arrive « Gun’s » : pas de doute le metal sur cette rondelle sulfureuse est bien présent. Il n’y a qu’à écouter « Narcissique » qui raisonne thrash / hardcore, ou bien s’éclater les oreilles quand déboule « envers et contre tous » pour s’en convaincre. Après mon morceau préféré reste « Mort aux cons ». Construit sur quatre accords répétitifs mais magiques, on dirait un titre qu’aurait pu écrire les BERUS. Comme quoi parfois on fait simple et on touche dans le mille.

 

 Ensuite il y a les mots : droits dans leurs bottes et le poing levé, ils font un constat plutôt objectif et sans concession de notre belle société…surtout au niveau politique. J’aime particulièrement « Le monde tourne à l’envers » dont les phrases dépeignent un monde qui ne donne pas envie de rire, le tout porté par un refrain aux harmonies pourtant guillerettes. Que vous dire de plus de cet album ? Moi qui ne suis plus de première jeunesse, à son écoute ,j’ai retrouvé instantanément un peu de ce frisson anarchiste dont sont habité certains ados quand ils découvrent le monde et ses injustices ; sauf que chez les TAGADA cela n’a rien de juvénile : leurs mots ne trichent pas, ni leurs guitares. C’est envoyé comme des uppercuts qui ne font pas semblant. C’est assumé comme une manière de vivre et de jouer leur musique. Et en parlant musique, c’est un bon cru que vous boirez là, messieurs Dames !! Alors santé et comme dit la chanson : « envers et contre tous ».

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

Télécharger légalement

/// Contenu similaire

/// Live reports