TAGADA JONES - Live Dissident Tour

Chronique

Pochette de l'album Live Dissident Tour par TAGADA JONES
  1. intro
  2. de l'amour & du sang
  3. instinct sauvage
  4. le chaos
  5. yech'ed mat
  6. pavillon noir
  7. decente aux enfers
  8. tout va bien
  9. zero de conduite
  10. cargo
  11. les nerfs à vif
  12. vendetta
  13. dissident
  14. je suis democratie
  15. plus de son, plus d'image
  16. le feu aux poudres
  17. la traque
  18. osmose 99
  19. superpunk
  20. karim & Juliette

Site(s) du groupe :

Site web de TAGADA JONES
Style : voir chronique
Par olivier no limit

Publié le 21/09/2015

 

Faites du bruit ! TAGADA JONES revient, et comme leurs compères de LOFOFORA, propose un live, nommé sobrement « live dissident tour ».

Enregistré aux Herbiers lors du festival « on n’a plus 20 ans », cette galette se prend comme un paquet de rébellion porté par une musique directe, en forme de punk-hardcore-metal affuté.

Bien sûr leur dernier opus « dissident » est à l’honneur, avec des titres comme « De L'Amour & Du Sang », « Instinct Sauvage », « Le Chaos », « Vendetta », « Dissident », « Superpunk », « Karim & Juliette »,

Mais on y trouve aussi « pavillon noir », « le feu aux poudres », « descente aux enfers », « je suis démocratie » et « plus de son plus d’image » (deux titres enregistrés suite aux attentats de Charlie Hebdo et en soutien à la liberté de la presse), sans oublier, un hommage à SCHULTZ de PARABELUM (osmose 99).

Même si on eut souhaité d’autres perles incendiaires encore plus anciennes, ce live retranscrit à merveille l’ambiance qui se dégage d’un concert de cette meute d’enragés, le poing dressé, avec parfois le doigt du milieu, engagée à fond dans la lutte contre la bêtise et l’injustice.

Le son est bourré d’électricité, la voix de NIKO hurle sa révolte d’insoumis à coup de mots « ni dieu ni maitre », et chaque morceau déboule pour s’incruster dans la chair comme un tatouage presqu' indélébile.

Excusez, j’exagère peut être ma verve, mais en écoutant cette rondelle j’ai repensé à des tas de groupe d’une certaine scène française : Les SHERIFF, les BERUS, HAPPY DRIVERS, GARÇONS BOUCHERS ..

.et j’ai ressenti un frisson, comme un sale môme.

 J’ai oublié un temps le quotidien et toutes ses contraintes.

Cela n’a pas de prix.

 Faites du bruit !

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports