TAO MENIZOO -

Chronique

Pochette de l'album  par Tao Menizoo
  1. Paranoid Crisis
  2. Dementia
  3. Thorns
  4. Innerangst
  5. Belief
  6. Victims
  7. Sin of Flesh
  8. DNA
  9. Come inside my Hell
  10. Sadness Enthroned
  11. The Ending

Site(s) du groupe :

Site web de Tao Menizoo
Style : voir chronique
Par Ludo

Publié le 06/12/2004

 

Depuis l’année 1997, les valoisiens de Tao Menizoo, membres fondateurs du collectif Wormcast, sévissent au sein de l’underground Metal de la façon la plus humble qu’il soit. C’est seulement après 6 ans de travail acharné, de démos, concerts et participations à de nombreuses compils qu’ils se décident à sortir enfin leur premier bébé. Et quand Tao Menizoo enfante de son premier album, digne ( largement ) de ce nom, ils ne font pas les choses à moitié et n’hésitent pas à mettre les p’tits plats dans les grands. Très beau digipack à l'artwork sobre et très soigné, franchement classe, et 11 titres audio auxquels s’additionnent 16 titres mp3, une galerie de photos et des fonds d’écran en plage cd-rom, tout ça sur une même galette !

Musicalement, le groupe s’est attribué l’appellation de « polymorphic metal », et pour une fois, cette étiquette aux apparences capilotractées est tout à fait justifiée tant la zik des ces 4 charmants garçons est variée. Variée oui, mais pas moins Metal. Et quand je parle de Metal, il s’agit là de bon gros Thrash très inspiré par le Sepultura de Chaos A.D et de Roots. C’est donc ce que nous découvrons dès "Paranoid Crisis" et son intro glauque, suivie de rythmiques Thrash plus déstructurées et plus mélodiques que celles de Sepult' et d’un break d’indus-dance dansant pour le moins surprenant ! Les grosses patates sont certainement les titres "Dementia", "Innerangst" et "Sadness Enthroned". La base Thrash est énorme pour le premier, le refrain sonne comme un hymne Thrash ( au même titre qu’un « War for Territoryyyy !!! de Sepultura ) et le guest Booga assure de belles parties de chant clair et mélodique. La deuxième tuerie est sans conteste ma préférée avec son intro totalement barrée, sa structure bien speed, sa rythmique plus hachée et HxC pour le refrain, et l’intervention vocale de toute beauté de Frantz ( chanteur de Bad Taste Familly ) digne d’un Patton en grande forme, énorme ! Le troisième titre de mon tiercé allie toutes les qualités citées précédemment avec encore un Frantz nickel ! Ne vous inquiétez pas, tout le reste de cet opus est bon à prendre et la variété musicale se fait sentir comme le coté HxC façon Noxious Enjoyement sur "Belief" ou "Thorns" et son intro entre Your Shapeless Beauty et Slayer ! La mélodie se fait sentir sur "Come inside my hell" ou encore les notes Indus sur "Victims", bref , on aurait envie de tout décrire tellement il y a de bonnes choses à dire, mais je préfère vous laisser acquérir ce disque et l’écouter vous-même en tripant tout au long de son écoute ( ce que je vous souhaite ! ).

Un premier album pas produit par un grand nom du milieu, enregistrer modestement à La Caserne à Pontoise, par une formation humble qui « a tout d’une grande », même le son. Dois-je en rajouter ?

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports