TESTOR - Animal Killstinct

Chronique

Pochette de l'album Animal Killstinct par Testor
  1. Intro
  2. Heroes of the Gallows
  3. Animal Killstinct
  4. Rise of the Cobra
  5. This Brock
  6. Psychotic High Speed Ensemble
  7. The Howling
  8. Stagnation Sludge
  9. Total Annihilation
  10. Outro

Site(s) du groupe :

MySpace de Testor
Par Mindkiller

Publié le 08/09/2011

 

Quels groupes de metal polonais connaissons nous vraiment? Les groupes les plus représentatif de ce pays étant sans conteste Vader et Behemoth. Mais ce pays n'est pourtant pas inactif au niveau de la scène metallique. Preuve en est avec Testor. Groupe ayant débuté en 1989, les thrasheux, malgré une difficulté flagrante à sortir des albums nous produisent tout de même des galettes de qualités. Mais voilà, le groupe souffre d'une reconnaissance internationale due à leur difficulté de faire des full lenghts. En effet, 4 albums depuis leur premier paru en 1996 (intitulé Ruiny), ça fait peu. Pourtant le groupe sort pas moins de 6 démo avant de sortir sa compilation 50% Garage 2000-2001. Compilation de titres présent sur les démos déjà parues. Le groupe a par ailleurs parcouru plusieurs fois le monde en compagnie de Vader, Behemoth ou autres Acid Drinkers, autre outsider de ce pays lors de festivals.

Maintenant que les présentation sont faites, nous pouvons nous pencher plus en avant sur l'album. Testor est répertorié comme groupe de speed / thrash metal. Au premier abord cela sonne bien. On pourrait penser avoir un groupe à la sauce Fueled By Fire par exemple. Loin de là. Le groupe nous donne ici une galette hybride. A la croisée du heavy, du thrash, et par la lourdeur de certains riffs, on sent une influence metalcore, mais cette influence est très lointaine. En gros, ils font du thrash très moderne avec un gros son. Mais que cela ne soit pas réducteur. Les compos présentes ont de quoi vous faire headbanger. La voix pleine de fougue et de hargne pallie aux manques de justesse, toutefois rares, de Kefir. Les riffs auront tôt fait de vous faire taper du pied ou secouer la tête de façon instinctive. Quoi de plus normal avec un titre d'album pareil ? Animal Killstinct. Le titre éponyme à l'album nous livre une rythmique hargneuse et officie comme un rouleau compresseur. Leur thrash est efficace et une fois le tout apprivoisé, on peut se laisser sans soucis aller à leur musique. Et même si le titre d'ouverture peut paraître un peu mou, la suite de l'album en est tout autre.

Car de bombes, cet album en est remplie. Allant crescendo aussi bien dans les solis dantesques des guitares que dans la rage déployée, le groupe nous embarque avec eux dans leur monde. Un monde sombre ou l'homme est de plus en plus animal dans ses instincts meurtrier. D'ailleurs, plus l'album passe, et plus la voix hurlée de Kefir sied à ce style et au thème de l'album. Elle rappelle le thrash 90's sans pour autant plagier les grands de cette période (à savoir Testament, Slayer...). Et les ponts des titres comme This Brock, à l'influence près des gros titres de Black Label Society vous charmeront très vite. A moins que ce ne soit les passages ou la basse est très mise en avant, s'octroyant même un petit slap de temps à autres histoire de relancer le morceau.

Tous ces ingrédients font que l'album est un petit bijou, peut être passé un peu trop inaperçu au sein de la communauté metal internationale. Et c'est bien dommage. Car quand on sait qu'en Pologne le groupe est une super star et pionnier du thrash national (chanté en anglais), on pourrait penser qu'il traverserait les frontières. Peut être qu'avec la signature chez Killer Metal Records, ça va être chose faite. Une affaire à suivre donc.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports