THE BLACKMORDIA - Hide Face

Chronique

Pochette de l'album Hide Face par The Blackmordia
  1. We Are Blackmordia
  2. No Pain No Gain
  3. Back To Home
  4. Redemption
  5. Moshpit
  6. Dead At The Turn
Par Baptiste

Publié le 03/01/2015

Télécharger légalement

The Blackmordia, très jeune groupe de metalcore français nous présente son premier EP. A noter, le groupe semble avoir de grandes ambitions. Des petits jeunes qui en veulent, ca fait toujours plaisir à voir dans un paysage hexagonal compliqué. Encore faut-il que le groupe ait les moyens de ses ambitions, à savoir une musique de qualité.

Arrêtons-nous une seconde sur la production de l’EP. Il est toujours délicat de charger un jeune groupe sans moyens sur sa production. Faire la démarche d’enregistrer est déjà courageuse, le faire quand on a peu de moyens l’est encore plus. Aussi les reproches doivent être justes et bienveillants. C’est bien le cas ici, mais ils sont néanmoins présents. En effet, impossible de passer sous silence que la production dessert clairement la musique du combo.Trop artificielle, trop bancale, elle ne donne absolument aucune pêche aux compositions voir même annihile par moments les bonnes idées. Dans un genre comme le metalcore qui fait la part belle à l’efficacité, ça ne pardonne pas vraiment.

Mais refermons la parenthèse et tentons de faire abstraction deux minutes de cet état de fait pour s’intéresser à la musique à proprement parler.
Premier constat, The Blackmordia joue-t-il vraiment du metalcore ? Si le chant hardcore et l’utilisation de rythmiques bien lourdes à la guitare vont dans ce sens, on constate assez vite que le groupe ne s’arrête pas à ce style. Pas ici d’agressivité débridée à la Unearth, de metalcore propret efficace à chant clair à la Trivium ou de charge émotionnelle ravageuse comme chez Bring Me The Horizon. The Blackmordia a décidé d’aller piocher ses influences au-delà de la scène metalcore pure et dure.Dans la mesure où cette scène s’auto-pompe depuis 10 ans et garde une fâcheuse tendance au sur-place, la volonté affichée de développer son propre son est à saluer bien bas.
Ainsi, The Blackmordia sonne tout autant metalcore que metal/alternatif ou neo.Plus particulièrement, c’est le spectre de Rage Against The Machine, influence revendiquée du groupe, qui plane sur leur musique notamment sur l’opener « We Are Blackmordia » ou l’excellent bien que trop court « Death At The Turn ». Cette approche très groovy de la guitare couplée à une basse slappée bondissante nous ramène avec bonheur 20 ans en arrière à l’heure de gloire du groupe de Los Angeles.
Cette multiplicité des approches évite donc toute monotonie et devrait permettre au groupe à l’avenir de ne jamais tomber dans le piège classique des morceaux interchangeables trop souvent présents en metalcore.

Il est cependant des choix étonnants et quelques erreurs finalement assez lourdes de conséquences qui empêchent l’EP de récolter la bonne note que le potentiel du groupe permettait d’envisager.

La tracklist est bizarrement foutue dans le sens où les deux meilleurs morceaux sont à la fin. Le dévastateur « Moshpit » aurait clairement du se trouver en début de disque histoire d’administrer d’entrée la claque qu’il envoi. Il aurait en tout cas eu plus sa place que le très faiblard « No Pain No Gain » qui ne décolle jamais.
Il faut également signaler que le groupe n’exploite encore pas complètement les possibilités de ses propres compos.Alors que « Back To Home » est un chouïa longue malgré sa jolie mélodie, « Death At The Turn » culmine inexplicablement à 2min17. Le titre ne semble donc pas fini et n’est pas le seul dans ce cas. C’est d’autant plus dommage que le morceau fourmille de bonnes idées qui auraient clairement mérité une minute de plus.

Enfin, le chant clair n’est malheureusement pas à la hauteur d’un chant hurlé, lui, excellent. Pas toujours juste, il entache un peu l’écoute mais est peut-être bien le fait de la production faiblarde évoquée plus haut. Sans être insupportable, il est à espérer que des progrès seront fait à ce niveau-là. 

Malgré cela, les bonnes idées sont là. L’alternance du feeling rock et de couplets bourrins typiques metalcore dans« Redemption » fait mouche, de même que les arpèges envoutant de « Back To Home ». Les plans type RATM évoqués plus haut sont également d’excellente facture et apporte un couleur originale et dansante à la musique du groupe. 

Mais cela reste compliqué de chroniquer ce Hide Face. D’un côté on a un groupe clairement amateur qui a versé ses tripes et son cœur dans un EP plein de bonnes idées. Un embryon de formation qui ne demande qu’à grandir et laisser éclater un potentiel certain. De l’autre, un formation encore trop jeune qui montre des lacunes évidentes de composition soulignées par une production faiblarde. The Blackmordia ne mérite ni le pilori ni le capitole, simplement le constat classique que les groupes qui débutent ont souvent les mêmes défauts. En revanche, tous n’ont pas le potentiel des français ceux-ci méritent que l’on garde un œil attentif sur eux à l’avenir !

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

Télécharger légalement

/// Contenu similaire

/// Live reports