THE BOTTLE DOOM LAZY BAND - Blood for the Bloodking

Chronique

Pochette de l'album Blood for the Bloodking par The Bottle Doom Lazy Band
  1. Blood for the Bloodking
  2. L'Ankou - Twisted Song
  3. The Dead Can't Lose Again
  4. Evil Echoes
  5. SlowStone Banner
  6. Temple of Blind
  7. Demons Laugh

Site(s) du groupe :

MySpace de The Bottle Doom Lazy Band Site web de The Bottle Doom Lazy Band
Par olivier no limit

Publié le 14/02/2009

 

(Style : doom old school) Plus qu’une musique une ambiance !

Je me suis allongé, le casque sur les oreilles, avec dans les mains un vieux bouquin aux pages jaunies, acheté à prix d’or car plus réédité : « les aventures de Harry Dickson » par jean ray, un des maitres du fantastique. Dés les premières secondes d’écoute je me suis retrouvé happé dans un autre monde. Les mots que j’avais sous les yeux prirent une autre dimension grâce à la musique qui me rentrait dans le conduit auditif.

D’abord le son : Brut, disto à fond, poussé dans les graves, immédiat, proche de la pulsion. En un mot comme en deux, vite craché comme s’il n’y avait eut qu’une seul prise, live ! Du coup leur musique garde ce quelque chose d’essentiel qui fait du bien au metal. Ensuite la nomenclature des morceaux : riffs répétitifs exécutés sur des tempos ultra lents. Du coup, leur doom suinte la lourdeur d’une angoisse, d’un quelque chose qui reste planqué derrière votre porte à l’état latent. Aucune accélération qui parfois permet de relancer ce genre de metal et de ne pas lasser l’auditeur, mais en ce qui les concerne, nul besoin de ce genre de facilité, car l’ambiance que développe The bottle doom lazy band est telle qu’elle vous tient en haleine du début à la fin.

Quelques solos très simples qui se déploient paresseusement comme de grosses couleuvres noires, dont un de basse sur « Blood for the bloodking ». En parlant du son de la « quatre cordes », il est réellement énorme.

Un chant assez proche de celui de Candlemass, entre la diction et le chant et qui vient se poser sur la musique, la pièce maitresse de leur doom étant l’atmosphère ténébreuse que l’on y trouve. Ces poitevins adorent Black sabbath, et là, aucun doute ils lui font un hommage respectueux et réussi par le biais de ce « blood for the bloodking » ;

Rajoutez au tableau trois instrumentaux, dont « l’ankou –twisted song » qui est joué à la vielle et qui fait que l’on a l’impression de se retrouver en plein moyen-âge à une époque où la peur du Malin était omniprésente ;

Là où beaucoup se seraient planté, vu la simplicité de leur musique, que ce soit dans la technicité et le mix de cette galette, eux réussissent l’exploit de nous présenter un satané bon album de doom old school.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports