THE DYING SEED - TSUBA

Chronique

Pochette de l'album TSUBA par The Dying Seed
  1. River's End
  2. Old Man's Heir
  3. Trees
  4. Another Door
  5. Tsuba Through Your Throat
  6. Dirty Old Drunk
  7. Downpour

Site(s) du groupe :

MySpace de The Dying Seed Site web de The Dying Seed
Par Mindkiller

Publié le 01/07/2011

Télécharger légalement

Il aura fallu trois ans à The Dying Seed pour mettre en boite leur premier album. Le groupe de stoner metal francilien n'a néanmoins pas chômé pendant ce labs de temps. En effet, tournées à gogo, mise en boite de la démo et du premier EP ainsi que de la diffusion par tous les médias possibles ont été leur crédo entre 2008 (date à laquelle le groupe tient son line up stable) et 2011.

Cet album est surprenant à plus d'un titre. Tout d'abord, d'aspect. Le groupe mise sur le développement durable. En effet, l'album est présenté dans un Digisleeve en carton brut recyclé. Ensuite, dans une mesure moins frappante au premier abord, le groupe a décidé d'enregistrer son album non pas en format numérique, mais sur bandes. Et après plusieurs écoutes, cela se ressent énormément sur le son de la basse qui est ronde, très présente mais aussi présente quelques pics lorsque les fréquences s'affolent. De plus, rares sont les titres ne dépassant pas les 7 à 8 minutes ! Hormis Trees et Downpour, titre cloturant l'album, tous les morceaux sont longs, créant ainsi une ambiance et emmenant l'auditeur tout au long de son voyage.

Et si River's End est plus heavy que réellement stoner par des phrasés musicaux assez percutant et une voix presque criée, le titre Old Man's Heir lui se veut plus psychédélique, plus dans la veine d'un stoner raffiné. Les mélodies, tout en restant du stoner metal se voudront plus feutrées, avec plus de nuances. Et la voix dominera cet aspect grâce au chant de Loup. En effet, il donne l'impression d'un voyage musical malgrés quelques growls de leur invité qu'est Pierre-Jean Catez de SentencE. Avec ce titre, on se retrouve à mi chemin entre du Queens of the Stone Edge et du Spiritual Beggars, claviers en moins. C'est comme si Loup avait pour un temps pris possession de la voix d'un certain Spice, premier chanteur du groupe de stoner suèdois. Et c'est ainsi charmé que l'on continue de parcourir l'album. Complètement hypnotisé par cette musique qui, si d'un premier abord paraît moins accessible qu'elle ne l'est réellement, nous entraîne dans un voyage musical.

Un autre gros point positif de l'album est la faculté du groupe à enchainer les titres sans nous dépayser et sans que l'on s'en rende compte. Cela perpetue une certaine magie. Ainsi notre envolée musicale ne s'arrête pas avec un titre, mais continue bel et bien tout au long de l'album sans qu'il y ait d'arrêt brutaux. Et c'est ainsi que tout au long de ces 7 titres. On se trouve embarqué dans un monde créé par le groupe. Un monde que, si l'on en juge par la jaquette, revient à un passé guerrier. Un monde teinté en noir, rouge et blanc. Un monde onirique. Et ce voyage se fait sans escale.

Musicalement parlant, The Dying Seed maitrise complètement leurs instruments. La basse donne un groove imparable à tous les morceaux. La guitare, elle joue à elle seule les mélodies et les solos avec une perfection et un feeling incroyable. Le groupe se permettant même un clin d'oeil à la légende Led Zeppelin sur la fin du morceau Tsuba Through Your Throat en reprenant la ligne de guitare du morceau Since I've Been Loving You. D'ailleurs, sans plagier le maitre Jimmy Paige, Loup arrive à jouer dans la même veine que lui le temps de finir ce morceau ou la guitare domine et nous emmène aussi loin que possible.

Alors certes ce groupe fait la part belle aux parties instrumentales. Mais les changements de rythme, le groove de la basse et la mélodie des guitares font que c'est tout sauf ennuyeux. Et quand Loup, tel le Spice français pose sa voix, ce n'est que pour parfaire cet album qui est très prometteur pour un premier jet. Un album à recommander à tous les fans du style qui retrouveront là tout le côté 'desert metal' qu'il pouvait y avoir sur des morceaux de Kyuss ou Queens of the Stone Edge. Un album à posséder de toute urgence !

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

Télécharger légalement

/// Contenu similaire

/// Live reports