THE EYE - Supremacy

Chronique

Pochette de l'album Supremacy par The Eye
  1. The Eternal Oath Of Lie
  2. The Land
  3. The Call Of A Thousand Souls
  4. My Supremacy
  5. Aidyl
  6. The Purest Domination Of Whisdom (The Eternal Eye)
  7. Your Wickedness... (Bastard Son Of Fear)
  8. The Eye
Par Dzo

Publié le 21/03/2013

Télécharger légalement

Il y a certains albums qui, à leur époque, ont marqué, voir bouleversé la scène Black Metal, tandis que d’autres sont restés terrés dans l’oubli, presque injustement.

Revenons près de quinze ans en arrière, lorsque Blut Aus Nord s’était déjà fait remarquer à travers deux albums froids, sombres et dissonants que sont ‘Ultima Thulée’ et ‘Memoria Vetusta I’, unanimement reconnus dès leur sortie comme des pièces cultes, laissant à penser que la scène norvégienne avait du souci à se faire avec l’ascension du Black français.

Si j’évoque ce groupe, c’est parce que le seul et unique pilote de The Eye n’est autre que le géniteur de BAN (et également de Children Of Mäani à la même période) qui gère tout les instruments et le chant. Aujourd’hui éteint, le projet annexe de Vindsval a connu une carrière éphémère, puisque ‘Supremacy’ sera le seul et unique opus témoin gravé dans la pierre, paru initialement en 1997.

Et à moins d’avoir une chance de cocu, impossible de se procurer la version native, mais les fans pourront remercier le ciel et surtout Debemur Morti pour la réédition de cet album en cd ainsi qu’en vinyl, avec un artwork particulièrement intrigant et soigné qui rappelle celui d’Ultima Thulée’ avec sa montagne dominante qui trône au second plan. Vous l’avez compris, encore un objet lâché dans la nature qui est à se procurer pour étoffer sa collection.

‘Supremacy’ est un opus qui trempe dans la veine des méfaits de BAN à la même période, se rapprochant de ‘Memoria Vetusta’ paru quelques mois auparavant, que ce soit par sa production quasi-identique, à savoir ce son nettement plus cru (notamment au niveau des parties guitares), mais aussi la nature des compositions, ancrées dans un Black Metal plus basique mais toujours couronné d’une grande misanthropie.

Même si j’évoquais de grandes similitudes avec les albums de BAN de la même époque, The Eye se veut tout de même moins complexe, moins tortueux, mais reste tout aussi sombre.

A première vue, on pourrait croire que l’on a à faire à une pièce de Black tout à fait classique, mais ça serait lourdement sous-estimer l’album. Bien qu’ancrées dans l’influence du BM des années glorieuses qui ont fait toute la renommé du milieu, les compositions divaguent entre atmosphères profondes, froides et mélancoliques où les claviers résident en maître de cérémonie (‘The Land’ ou ‘Aidyl’) et d’autres pistes très prenantes comme ‘The Call Of A Thousand Souls’, qui est à mon goût le morceau le plus intense. D’autres titres accrochent instantanément le tympan avec ‘Your Wickedness... (Bastard Son Of Fear)’, marquant par son intensité et le ton glacial qui le caractérise.

Les titres instrumentaux évoqués nous projettent dans la nostalgie du mythique ‘Hvis Lysett Tar Oss’ de Burzum, la comparaison étant aisée avec le titre éponyme du groupe qui clôture l’album, les ambiances procurées par les claviers étant relativement similaires. Même si l’art du personnage n’était pas encore à son apogée, la musique de cet opus reste envoûtante, prend toute son ampleur lorsque l’écoute se fait au casque, dans l’obscurité, loin de toute humanité.

Le chant de Vindsval  nous ramène des années en arrière par rapport à ce que propose BAN aujourd’hui avec l’indescriptible tryptique 777, alternant chant criard qui vous glace le sang par la haine qu’il dégage, et tons clairs bien incorporés qui donnent des allures mystiques et aériens aux morceaux. L’album est habité d’une aura mystérieuse et enivrante, qui rend l’écoute profonde et immersive, rendant la traversée de ‘Supremacy’ comme un véritable voyage mentale indiscernable, en brin de mélancolie et de mysticisme.

Certes moins peaufiné que Blut Aus Nord, je ne me mouille pas trop en affirmant que cette réédition fera tout de même bien des heureux, moi le premier. Ce type d’album est un indispensable pour les nostalgiques des années 90, car ‘Supremacy’ est une pièce qui figure incontestable en tant que pilier du genre.

 

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

Télécharger légalement

/// Contenu similaire

/// Live reports