THE RESISTANCE - Coup de Grâce

Chronique

Pochette de l'album  Coup de Grâce par THE RESISTANCE
  1. Death March
  2. I Welcome Death
  3. Smallest Creep
  4. Violator
  5. Felony
  6. Death Blow
  7. Resolution
  8. World Order
  9. Enslavement
  10. Art of Murder
  11. For the Venom
  12. The Drowning
  13. As It All Came Down

Site(s) du groupe :

Site web de THE RESISTANCE
Style : voir chronique
Par olivier no limit

Publié le 27/01/2016

Télécharger légalement

Planquez vous ! Les MOTORHEAD du death suedois old school reviennent !!

Petite devinette.

Si je vous dis que : Jesper Strömblad (ex-IN FLAMES), Daniel Antonsson (ex_DARK TRANKILLITY), Marco Aro (THE HAUNTED), Robert Hakemo (ex-ENGEL), Christofer Barkensjö (ex-repugnant) jouent dans un groupe, quel est le nom de ce dernier ?

Réponse : THE RESISTANCE, qui nous balance dans les gencives un death à la Suédoise pas piqué des hannetons.

À noter le départ de Glenn Ljungström, en 2015, ex-IN FLAMES lui aussi, mais il était toujours dans le groupe lorsqu’ils ont enregistré « Coup de Grâce » ;

Avec l’EP «Rise From treason » et « scar » en 2013, on se retrouvait dans l’urgence des 90’, un mélange de death et de death n’ roll à la Suédoise, mâtiné de thrash et de hardcore, avec ce son particulier, un peu « brouillon » et profond.

Le mini cd« Torture Tactics » sorti en 2015, drivait en lui une poignée de titres moins aboutis mais encore plus assassins, plus primaires.

Faut vous dire, pour ceux qui n’ont pas encore compris, qu’ici il ne s’agit pas de death mélo, mais de « metal mort » des origines, old school et franchement méchant.

Du coup, espérons que ce deuxième album, nommé « coup de grâce », porte bien son nom.

Et la réponse est :

Et bien on retrouve ce son particulier un peu « brouillon », accordé bas, profond, typique du genre death à la suédoise qu’affectionne ENTOMBED.

Ensuite, je trouve qu’ils suivent le chemin amorcé sur « Torture Tactics », à savoir un death sombre comme sur « resolution » ou « death blow » ou fortement teinté de hardcore, le tout balancé sur des tempos souvent rock/punk poussés au rouge.

A la première écoute on peut penser que c’est un peu linéaire, un peu « poum poum tchac ».

A la seconde écoute, on s’en fout et on redemande encore et encore tellement ça envoies du bois !

Un peu trashy de ci de là et un refrain légèrement mélodique sur « for the venom ».

Il est vrai qu’il n’y a plus de ces petits gymmick accrocheurs comme on pouvait en trouver sur « scar »;

C’est direct dans la tête, sans chichi, avec cette aura particulière, ce chant hardcore/death, cette espèce de feeling punk ou death, ces riffs sombres, simples, primaires.

Ce que j’aime chez Jesper c’est qu’il a été le père de plans de guitares magiques et mélodiques dans les premiers IN FLAMES et que là, il est aux antipodes, jouant des plans basiques mais efficaces.

Et puis cette conjonction de musiciens donne au final, un death rentre dedans et d’une linéarité qui fait plaisir !

Ne chercher pas le riff qui tue, ici c’est du primal et perso cela me convient !

 

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

Télécharger légalement

/// Contenu similaire

/// Live reports