THE SETUP - Minister of Death

Chronique

Pochette de l'album Minister of Death par The Setup
  1. Post Mortem Blues
  2. Kingmaker
  3. Winter
  4. Predators
  5. Minister of death
  6. Smoking Gun
  7. Burial Ground
  8. Shifting Morals
  9. Sniper
  10. Cult of Personality
  11. Roses and Skulls (make a great match)

Site(s) du groupe :

MySpace de The Setup
Style : voir chronique
Par Orianne

Publié le 27/02/2007

 

Hardcore New School

Après un très bon premier album sorti en 2004 (« The Pretense of Normality »), les belges de The Setup nous reviennent avec un nouvel opus « Minister of death ». Avec l’aide du producteur Ace Zec, The Setup confirme son talent et affirme sa position dans un style métal hardcore moderne.

Dés les premières minutes de l’album, le ton est donné : le son est puissant et massif, la production est impeccable, l’identité du groupe s’impose. The Setup s’inscrit dans un courant agressif et underground avec des riffs sombres, une basse présente et lourde, et une batterie rythmiquement riche et soutenue.Toute la force du groupe vient aussi de son chanteur Dries Olfmans au timbre rond, chaud et rocailleux et qui interprète chacun des titres avec énergie et précision.
Minister of death est un album dynamique et brutal, ayant une approche fine des parties mélodiques qui restent discrètes mais présentes sur chacun des 11 morceaux. Certaines parties de guitares se dotent d’un son clair et vaporeux qui allège l’ambiance générale dans sa lourdeur et permet une écoute agréable de l’album dans sa longueur. A l’instar de Smoking Gun, l’atmosphère sait se faire pesante, prenante et frénétiquement sombre, pour rebondir ensuite sur des morceaux plus rythmés comme Shifting Morals ou Cult of Personality. L’album se termine sur Roses and Skulls, morceau à la composition subtile où la puissance est évolutive et qui progresse lentement vers un univers qui fait bloc, une proposition cohérente et aboutie entre leur identité, la partie instrumentale et le chant. Un point final représentatif de l’ensemble de l’album et de leur talent.

The Setup démarre le 25 février 2007 leur tournée européenne aux côtés de Born From pain et Bloodlined Calligraphy, et la scène hardcore a du souci à se faire avec l’arrivée de ce groupe qui n’aura sans doute aucun mal à s’imposer comme une référence. Minister of death est un album à prendre au sérieux, qui prédit et confirme l’ascension pertinente à long terme de The Setup dans un hardcore identitaire en renouvellement.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports