THE STICKY BOYS - This IS Rock'N'Roll

Chronique

Pochette de l'album This IS Rock'N'Roll par The Sticky Boys
  1. This Is Rock'N'Roll
  2. Rock'N'Roll Nation
  3. Bang That Head
  4. Great Big Dynamite
  5. Girls in the City
  6. Big Thrill
  7. Miss Saturday Night
  8. The World Don't Go Around
  9. Fat Boy Charlie
  10. The Way to Rock'N'Roll

Site(s) du groupe :

MySpace de The Sticky Boys
Par Mindkiller

Publié le 29/03/2012

Télécharger légalement

Quand on m’a proposé de chroniquer un nouvel album de hard rock, je n’ai même pas cherché à savoir de qui il s’agissait. En effet, cette musique est propice au beau temps (trop) en avance aux barbecues et tout le folklore estival. En regardant un peu plus de qui il s’agissait,  j’ai découvert que le groupe est un tout jeune groupe français parisien articulé en power trio. Une composition qui peut être aussi dangereuse que jouissive. Car dans ce type de composition, il faut un bassiste qui sache combler le manque de guitare, un guitariste qui doit assurer ce manque aussi et une voix sachant emporter le tout. De ce côté l’effort est réussi. Et The Sticky Boys nous livre un premier album comportant quelques défauts mais bien sympathique tout de même.

Après une intro typique d’un album de hard, et qui devrait faire mouche en intro de concert, le groupe nous donne les ficelles de son album. Un hard simple (pas simpliste pour autant) lorgnant du côté d’AC/DC par ses phrasés empruntés au blues et au son claquant de la guitare. Autant le dire tout de suite, cette production est loin des super productions de hard actuelles. Un retour aux sources de la musique qui s’explique certainement par un manque de moyen chez le groupe. En effet, ce tout jeune groupe né en 2008 nous livre avec This Is Rock’N’Roll son premier album. Quatre années d’effort qui se voient concrétisées avec cette signature chez Listenable Records. Et le moins que l’on puisse dire c’est que la sauce prend. Dès le premier titre on se retrouve à taper du pied. Car tout est mis en place pour vouloir faire une grande fiesta avec eux. Construction musicale allant à l’essentiel à savoir intro, couplet, refrain, pont. C’est d’ailleurs cette formule qui sera quasi inchangée du début à la fin de l’album. Et le défaut que l’on peut lui reprocher outre une certaine linéarité.

Car même si les titres sont bons et les musiciens aussi, les titres ne se démarquent pas assez les uns des autres. On passe d’une piste à l’autre sans réellement trouver de différences notables ce qui est dommage. Et tant qu’on est dans les défauts, il semblerait que le chanteur force un peu à user de sa voix éraillée, notamment sur Bang That Head. Un manque de naturel qui cependant ne nuit pas totalement à l’écoute et qui s’excuse par la jeunesse du groupe en tant que tel. Les influences elles ressortent et c’est plutôt positif, bien qu’il faille les digérer un peu plus pour le prochain effort. En fait on retrouve beaucoup du hard rock australien dans la musique de nos trois lascars. AC/DC est le groupe qui vient tout de suite à l’esprit. Mais on pourrait aussi citer Rose Tattoo dans celles-ci. Bien sûr de ces influences découlera aussi Airbourne eux-mêmes influencés par leurs ainés. Nos gars de The Sticky Boys ont donc su dégager de leur musique le côté ultra festif par un rock sans concession et un sens des mélodies bien trouvé. Les chœurs aidant beaucoup à créer cette ambiance chaude.

Disons le tout net, cet album est vraiment un album prévu pour le live. Car si le rendu CD n’est pas mauvais, on sent la carence tout de même lié aux heures passées dans le studio à rendre l’album le meilleur possible. Mais ça doit être sur scène que The Sticky Boys explose et donne tout son potentiel. Car il manque de la spontanéité dû au live dans l’album. Et les chœurs, les refrains, les mélodies, tout est taillé dans cet album pour être joué devant un public. Même dans les breaks, l’on ressent ce manque de foule qui comble le vide créé exprès pour elle.

Cet album est donc bon, mais il faudrait corriger ces erreurs de jeunesse pour le prochain. Ne plus faire de leurs musiques un élément exclusivement live, mais prévoir de la rendre encore plus vivante sur CD. C’est certes une chose difficile, mais il est à parier qu’avec du temps le groupe y arrivera. En attendant, allez les applaudir sur scène, car ils le méritent. Et c’est rare que l’on est du hard australien en France joué par des français, donc soutenez-les !

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

Télécharger légalement

/// Contenu similaire

/// Live reports