THE WALKING DEAD ORCHESTRA - Resurrect

Chronique

Pochette de l'album  Resurrect par THE WALKING DEAD ORCHESTRA
  1. Calvaire
  2. Resurrect the Scourge
  3. Through the Realm of Chaos
  4. Vengeful Flavors
  5. Dogmes Anxiogenes
  6. Area of Desolation
  7. Demoligarchie
  8. Siamese Traitors
  9. Apostate
  10. Necrosphere
  11. Spread the Chaos and Terror
  12. Desecrate

Site(s) du groupe :

MySpace de THE WALKING DEAD ORCHESTRA
Par olivier no limit

Publié le 28/10/2017

Télécharger légalement

“Resurrect” du groupe Grenoblois THE WALKING DEATH ORCHESTRA. Cette « petite chose » sortie le 13 octobre, deuxième « vrai » album du groupe, est faite d’un bois qui allume les neurones de suite. Il faut dire que les gaillards donnent dans un deathcore / death brutal qui porte en lui certains codes indispensableS à ce genre de musique.

 

Déjà une grande nervosité, entre la batterie qui ne se calme jamais, envoyant ses tempos comme des salves de mitraillette, et les riffs dispensés, rapides dont certains, simples et efficaces sont entêtants à l’envie. Écoutez donc des titres tels que « Apostate », « Dogmes Anxiogenes », « Demoligarchie » pour comprendre mon propos. Deux / trois petites notes qui reviennent et vous martèlent le crane comme des frelons en train d’essayer de vous piquer. En un mot comme en deux, lancinants ils sont. Après si certains plans de guitare sont basiques, d’autres en mode death, sont fouillés, véloces, voire techniques (l’intro de « Spread the Chaos and Terror »). Ensuite il y a, outre de la nervosité, de la rage portée par les chants death et hardcore, poussés à l’unisson, qui enfoncent le clou juste là où il le faut. Enfin, malgré la violence de leur propos, on y trouve aussi des ambiances assez angoissantes, voire pesantes, malgré la testostérone dispensées par le frappeur de fûts. Je pense, lorsque je dis cela, notamment à des titres comme « Desecrate » ou bien à certaines rythmiques posées sur leur musique.

 

Du coup je trouve que, même s’ils suivent les traces de bons nombres de groupe du même acabit, ils possédent un bon potentiel créatif. Des titres comme « Siamese Traitors », « Necrosphere », « Dogmes Anxiogenes », « Demoligarchie », sont accrocheurs et taillés pour la scène. De plus, ils n’aiment pas les longueurs car leurs compositions durent en général dans les trois minutes trente, ce qui est suffisant pour avoir de l’impact sans lasser l’auditeur. Plus que des gens qui se font plaisir, car on sent derrière pas mal de travail pour arriver à un résultat cohérent et incisif. Après c’est sûr que ce style ne plaira pas à tout le monde sauf à ceux qui aiment le metal nerveux et précis dans sa frappe.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

Télécharger légalement

/// Contenu similaire

/// Live reports