THRASHBACK - Night of the Sacrifice

Chronique

Pochette de l'album Night of the Sacrifice par THRASHBACK
  1. Let There Be Thrash
  2. Endless War
  3. Night of the Sacrifice
  4. Under the Hammer
  5. The Burning of Atlanta
  6. Abused
  7. Rest in Peace
  8. DIE
  9. (Jack the Ripper)
  10. Maniac
  11. (We Are) The Thrash Crew

Site(s) du groupe :

Site web de THRASHBACK
Style : voir chronique
Par olivier no limit

Publié le 20/04/2015

Télécharger légalement

Vous est-il déjà arrivé de mettre un cd sous les oreilles, de ne pas spécialement sauter de joie, de trouver cela bon, mais sans plus et puis, titre après titre, de vous dire : « et bien l’air de rien c’est pas mal, pas incontournable, mais pas mal du tout ».

Et quelques jours plus tard vous l’écoutez encore.

C’est exactement l’effet que j’ai ressenti en découvrant ce « Night of the Sacrifice ».

Entre speed thrash vraiment méchant et nerveux (endless war, abused) ou morceau beaucoup plus heavy, tel ce « 1888 (Jack the Ripper) », pas le temps de déplorer quoique ce soit dans cette machine thrash old school qui respire la passion du genre.

Obéissant aux canons du style, à savoir : riffs accrocheurs, refrains virils repris en chœur, »solos mitraillette », on pense tour à tour à des groupes comme TANKARD, un peu un old METALLICA sur « Let There Be Thrash », EXCITER et puis…. Oh et puis ZUT !

Pas la peine d’un long discours plein de comparatifs.

Pour ce deuxième album, le groupe Français THRASBACK, porté par le label EMANES RECORDS, nous offre en pâture une rondelle bien mieux mixée que leur précédent méfait « Possessed by thrash » parue en 2013.

Ils sont trois, avec d’ailleurs le batteur qui est également au chant et dont le nom « speed » lui va comme un gant. Et souvent les power trio dégagent une énergie sacrée : c’est le cas ici.

En plus ils ont invité du monde : Betov d'ADX sur l'instrumental « Rest in peace » et Tony Portaro du groupe Whiplash sur « the burning of Atlanta ».

Et puis surtout, pas un seul titre à jeter !

Une enfilade de petites perles qui n’ont rien d’exceptionnelles mais qui accrochent.

Je les avais vu il y a un bail avec leur ancien groupe EVIL ONE en ouverture de TANKARD, au Grillen à Colmar.

S’ils repassent dans le coin je serai présent, car ce cd est un petit bijou, qui ne brille pas de mille feux au premier abord mais qui s’avère vite indispensable, au bout de quelques écoutes, pour peu que l’on soit fan de ce genre.

Chapeau bas les gars.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

Télécharger légalement

/// Contenu similaire

/// Live reports