TORTURE THRONE - Thy Serpent's Cult

Chronique

Pochette de l'album Thy Serpent's Cult par Torture Throne
  1. Golgotha
  2. Thy Serpent's Cult
  3. Conjuration of Supreme Agony
  4. Torture Throne
  5. Christ's Passion

Site(s) du groupe :

MySpace de Torture Throne
Par Mindkiller

Publié le 26/06/2011

 

En 2010 sortait le premier EP d'un groupe prometteur. Torture Throne, un groupe au nom évoquant les grands noms du death et du black de la première vague. Il faut dire que le groupe revendique cette influence. En effet, tous les membres sont fans du death de cette période. Mais qui sont-ils ? Ce sont des p'tits gars du Havre qui s'articulent autour de Fabrice (batteur) et de Damien (guitare) qui recruteront plus tard Guillaume (basse) et Xavier (guitare). Fabrice et Guillaume étant tous deux d'anciens membres du groupe Tales of Blood, groupe parisien.

Le groupe a la volonté de trancher avec le metal aux tendances -core actuelles. Et à l'écoute du titre d'ouverture, l'instrumental Golgotha, on s'en rend parfaitement compte. Torture Throne envoie du son entre death et black. C'est malsain, lourd, occulte... bref, ça part plutôt bien ! On a l'impression de se retrouver au tout début du genre, production comprise, à l'époque ou le death était des plus underground ! Et cette impression se confirme avec le titre suivant, titre éponyme à cet EP prometteur. Un chant bien guttural et caverneux qui donnerait presque l'impression de se retrouver aux prémices de l'humanité. C'est presque tribal dans les rythmes (sans avoir ce côté « festif » à la Sepultura). Dans la biographie du groupe, ils disent vouloir renouer avec le côté occulte du genre. Et à la seule écoute de la musique, cela se ressent.

L'impression qui se dégage à l'écoute de cet album est qu'on se retrouve en plein rite payen visant l'occulte et le mauvais (attention, censure de Christine Boutin :D !). Cependant la musique prend vite aux tripes. Le chant colle à merveille n'étant ni trop haut, ni trop bas. Les solis sont impeccablement exécutés. Le choix de la distorsion bien cradingue (ceci n'est pas péjoratif) sert aussi énormément cet album. Le son étant plus clair (dans la mesure ou l'on peut avoir un son clair dans ce genre de musique) pour les solos. Pourtant la musique pourrait avoir certains petits défauts. Les riffs sont relativement répétitifs et du coup, la musique en paraît répétitive. Mais cela ne dérange en rien l'écoute. En effet, cette impression de répétition sert la musique donnant ce côté hypnotique et envoutant renforçant par là même le côté malsainement occulte de la musique. De même les compos manquent de punch réel, le tout étant relativement lent, malgré la batterie qui blast par moments. Mais là encore, cela sert cette musique envoutante.

Après écoute de ces 5 titres donc, Torture Throne a de quoi aller loin. Loin du Death Mélodique, tendance du moment, ou du Death lourd, brutal et bruyant (en visant large) Torture Throne nous propose une musique plus ancrée dans les racines du style, à l'époque ou la rapidité et la bestialité n'était pas le critère unique du groupe, mais plutôt l'ambiance dégagée par les musiques.
Il est certain que l'album sera très bon si le groupe continue dans cette voix là !

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports