UFOMAMMUT - 8

Chronique

Pochette de l'album 8 par UFOMAMMUT
  1. Babel
  2. Warsheep
  3. Zodiac
  4. Fatum
  5. Prismaze
  6. Core
  7. Wombdemonium
  8. Psyrcle

Site(s) du groupe :

Site web de UFOMAMMUT
Par olivier no limit

Publié le 14/09/2017

Télécharger légalement

Musique OVNI, Stoner doom, Sludge stoner doom, vous pouvez appeler comme vous le voulez ce nouvel opus du groupe Italien UFOMAMMUT nommé sobrement « 8 », il n’en demeure pas moins qu’avec eux on pénètre dans un monde musical totalement à part. Et cela dure depuis 11 albums, qui leur ont permis tout doucement de s’imposer comme un groupe culte. Pour ceux qui ne connaissent pas, leur musique est montée sur des titres qui durent longtemps, avec un son lourd, saturé, lointain, des voix étouffées, un peu psychotiques, des bidouillage électro, c’est vraiment spécial entre mélodies « d’ailleurs » et atmosphères hors normes. Quand je les ai découvert, en 2012, avec « Oro: Opus Primum » j’ai eu un choc, c’est quoi ces martiens ? Me suis-je demandé et puis une fois que tu es pris dans leurs filets c’est presque un voyage extatique. En plus, d’opus en opus, ils arrivent à varier le menu à chaque fois. Après c’est comme une peinture abstraite, chacun y voit ce qu’il projette.

 

Pour ma part voilà ce que je pense de cette nouvelle offrande. Je trouve leur son plus « boueux », plus sludge, comme une grosse couleuvre tapie, grasse, sous l’humus. En fait cela raisonne tel un son live rugueux ou grinçant, rehaussé par des particules d’électro plus lumineuses, le tout emmené par un batteur à la frappe plutôt nerveuse bien qu’étant sur des tempos lents. Plus linéaire peut être que certaines de leur précédentes réalisations, moins contrastée est leur musique, ce qui a l’effet de jouer sur une tension de tous les instants. Par ci par là je me suis amusé à noter à ma manière certaines parties de leur voyage musical. Sur « Warsheep » à 2 minutes 42 on a le droit à un riff rock bien lourd plutôt accrocheur. Le son que prend « Zodiac »vers 1minute trente m’a fait penser à celui d’un MIKE OLFIELD mais version barrée. « Prismaze » est plein de soubresauts et de montées en puissance et puis il y a cette voix de femme sur «Psyrcle » qui revient en boucle avec sa drôle de phrase musicale.

 

Bref, une fois de plus ce trio propose une musique étrange, inquiétante. Pour ma part, même si je leur reproche un petit côté trop répétitif, pas assez changeante à mon gout, j’ai quand même trouvé le moyen de me laisser happer par leur metal plus qu’atypique. Il est vrai que leur musique ne peut pas laisser indifférent. Soit on jette soit on aime mais on en retient quelque chose comme si on était passé à côté d’une émotion pas comme les autres. Si je devais pousser le bouchon un peu loin, ils sont comme un groupe de prog qui aime jouer sur des ambiances où le mot se fait lointain et la musique ..Désincarnée.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

Télécharger légalement

/// Contenu similaire

/// Live reports