ULI JON ROTH - scorpions revisited

Chronique

Pochette de l'album scorpions revisited par ULI JON ROTH
  1. CD 1:The Sails Of Charon
  2. Longing For Fire
  3. Crying Days
  4. Virgin Killer
  5. In Trance
  6. Sun In My Hand
  7. Yellow Raven
  8. Polar Nights
  9. Dark Lady
  10. Disque 2 : Catch Your Train
  11. Evening Wind
  12. All Night Long
  13. We'll Burn In The Sky
  14. Pictured Life
  15. Hell Cat
  16. Life's Like A River
  17. Drifting Sun
  18. Rainbow Dream Prelude
  19. Fly To The Rainbow

Site(s) du groupe :

Site web de ULI JON ROTH
Style : voir chronique
Par olivier no limit

Publié le 13/02/2015

Télécharger légalement

Il y a des intouchables, des disques ou des titres qui nous ont marqué et les revisiter peut être considéré comme une hérésie. Parfois, quand c’est bien fait comme EXODUS avec son « let there be blood » ou « rock n’ roll secours « de VULCAIN, c’est une bonne idée car on se replonge avec plaisir dans un passé très lointain dont on redécouvre la saveur. Là c’est ULI JON ROTH qui remet le couvert avec un double album « scorpions revisited ».

J’adorais SCORPIONS à cette époque ! Plus d’ailleurs que quand ils cartonnèrent avec « lovedrive » et leurs slows interplanétaires. ULI c’est un guitariste fantastique, très influencé par un certain HENDRIX (écoutez « hell cat »). Alors ?

Alors, au début je regrette les originaux, avec la voix fantastique de KLAUS MEINE. Et puis rapidement une évidence fait jour : ici c’est du ULI ROTH que l’on écoute et non pas du SCORPIONS !

Une débauche de solos où le maitre montre une fois de plus son talent, sans que cela ne lasse en rien l’auditeur, bien au contraire. Il fait durer « the sails of sharon » et quand je redécouvre le psychédélique et fantastique « fly to the rainbow », c’est juste du délire.

On en redemande et on replonge dans cette époque ou SCORPIONS faisait parfois, se cherchant encore, du hard « planant ».

Un son moderne et puissant, enregistré à Hanovre, en son live, là même où SCORPIONS répétait jadis.

Un chanteur nommé Nathan JAMES, le seul Anglais de la bande, qui se débrouille plus que bien et qui tiens la note merveille.

Des musiciens qui assurent et au milieu le maestro qui s’en donne à cœur joie.

Uli assure le chant sur certains titres, les mêmes qu’au temps jadis , et s’en sort mieux qu’avant (dark lady, polar nights).

Franchement ceux qui détestent ce groupe ferait peut être bien d’aller y voir , pour redécouvrir ce qu’ils furent dans leurs premières années.

Même chose pour les jeunes générations ou les amoureux de la six cordes.

Quant aux fans de la première e heure, je pense qu’un tas de souvenirs vont remonter à la surface à l’écoute d’incontournables comme « virgin killer », « hell cat », « pictured life » et autre « in trance ».

Franchement : le pied !

Cela sort le 9 mars.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

Télécharger légalement

/// Contenu similaire

/// Live reports