UNEXPECT - Fables Of The Sleepless Empire

Chronique

Pochette de l'album Fables Of The Sleepless Empire par Unexpect
  1. Unsolved Ideas of a Distorted Guest
  2. Words
  3. Orange Vigilantes
  4. Mechanical Phoenix
  5. The Quantum Symphony
  6. Unfed Pendulum
  7. In the Mind of the Last Whale
  8. Silence this Parasite
  9. A Fading Stance
  10. When the Joyful Dead are Dancing
  11. Until yet a few more Deaths do us Part

Site(s) du groupe :

MySpace de Unexpect
Par darkgrinder

Publié le 04/09/2011

 

Car voilà, Unexpect mérite d’être diffusé et reconnu. Indéniable est le fait qu’il s’agit du groupe du moment, voire de la décennie ( !!). Pour ceux qui n’ont pas connu la sortie de l’ombre qu’a vécu Unexpect grâce à l’excellentissime « In a Flesh Aquarium », disons qu’il s’agit d’une formation alliant le progressif au psychédélique, l’agressivité et la torture instrumentale. Progressif brutal grind jazz diraient certains. Disons que, rien qu’au niveau des chants, qu’ils soient masculins, féminins, gutturaux ou clairs il y a déjà énormément de personnification dans les intonations, difficile de trouver comparaison. Et si à cela nous ajoutons qu’il y a deux guitaristes agressifs, un bassiste à moitié fou, un claviériste très inspiré, un violoniste qui sort de nulle part et un batteur qui a de l’énergie à revendre, vous comprendrez que l’arsenal de ce groupe canadien est plus que fourni.

Là où je dois me ranger à l’avis de Cola*, c’est qu’effectivement « Fables Of The Sleepless Empire » va encore plus loin qu’« In A Flesh Aquarium », pas dans sa production qui me paraît légèrement inférieure, mais dans son insondable fourmillement d’idées. Ça va si loin et les morceaux sont tellement chargés que l’album s’avère difficile à déchiffrer. Quoi qu’il en soit n’allons surtout pas croire que cette densité est du à une avalanche d’expérimentations sonores sans queue ni tête ou d’une explosion de brutalité gratuite. Unexpect est très loin des groupes de seconde zone. Il déploie une force de technicité et une capacité de création qui relève du pur génie. Breaks calculés, passes joyeuses, impulsions agressives, exercices de folies, face à cela, les adeptes de l’old school et des conventions détesteront à coup sur. Quant aux autres, ils auront sans doute besoin de quelques écoutes pour se faire à l’univers d’Unexpect. Il y a de véritables pépites dans « Fables », parmi mes préférés, les samples ou les excursions du claviers et les slaps ou coup de folie du bassiste. Et si on peut constater quelques rares déchets, cela s’excuse par la constante recherche musicale que fournit le groupe (toute la difficulté de l’avant-garde). Ainsi, il est possible d’assister à des évolutions progressistes avec un violon jouant les romantiques avec la chanteuse, à des explosions post grind bien velues, à des passage jazz de soirée, etc j’en passe et des meilleures. Là où ça devient incompréhensible c’est que le tout coexiste par un incroyable liant qui nous fait avaler l’album en boucle sans aucun mal. Cela après quelques écoutes quand même. En effet « In A Flesh Aquarium » demandait moins d’attention pour apprécier sa masse sonore. Avec « Fables Of The Sleepless Empire », les premières approches sont moins aisées. Mais que cela ne vous effraie pas, car vous devez TOUS SANS EXCEPTION connaître ce groupe, que ce soit pour l’admirer ou le détester

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports